15° Prix Lumières : Isabelle Adjani et Tahar Rahim meilleurs acteurs, « Welcome » meilleur film

Mairie de Paris, vendredi 15 janvier 2010
   
Charles Berling et Isabelle Adjani
Top départ des récompenses hier soir 15 janvier avec la cérémonie de remise des prix Lumières attribués par la presse étrangère en poste à Paris au cinéma français. Créés par Daniel Toscan du Plantier, les Lumières fêtaient leur 15° anniversaire. Accueil dans les salons de la Mairie de Paris un peu avant 20h, hormis un portique de sécurité, l’ambiance est cool, le lieu magnifique, hauteurs de plafond d’un autre siècle, escaliers immenses, fresques anciennes et vue sur la Seine depuis les salons. Tandis qu’on se bouscule au photocall, les invités s’installent, Frédéric Beigbeider pose avec deux soeurs Chaplin, Philippe Lioret avec son producteur, Henri Chapier avec Carole Laure. Quelques équipes des films nominés, celle du « Concert » de Radu Mihaileanu, de « Neuilly sa mère », de Gabriel Julien-Laferrière  ou encore le petit Nicolas/Maxime Godart, le beau Sagamore Stévenin, Yamina Benguigui, Firmine Richard.La cérémonie est calme, le président Régis Warnier verse dans le lugubre, parlant de l’actualité qui ne l’est pas moins, de la disparition d’Eric Rohmer et de Jocelyn Quivrin. Deux hommages leur seront rendus. Le premier est un court-métrage réalisé par Jocelyn Quivrin qui tient également le rôle principal « L’Acteur » avec Alice Taglioni, Nathalie Baye, Jean-Pierre et Cécile Cassel. Le second un entretien plutôt drôle d’Eric Rohmer avec Jean Douchet, les deux issus de la nouvelle vague. Auparavant, en interlude entre deux prix, un premier court-métrage portant bien son nom de « Danse macabre » montre les étapes d’un cadavre gracieux de la morgue à l’incinération, drôle d’idée…

—–
        
Isabelle Adjani   /   Tahar Rahim (enregistrement)
Evénement de la soirée qu’on espérait, c’est à Isabelle Adjani que revient le Lumière de la meilleures actrice dans « La Journée de la jupe », elle apparaît comme sur la pointe des pieds, sobrement vêtue de noir, écharpe noire autour du cou, lunettes immenses, la voix douce, émue d’être récompensée pour un film engagé, Charles Berling, qui lui remet son prix, est plus préoccupé  par les photographes que la lauréate, qu’importe, on le remarque à peine… Contrairement aux attentes, ce n’est pas « Un Prophète » mais « Welcome » qui obtient le Lumière du meilleur film et Jacques Audiard, en promo à LA, comme Tahar Rahim, Lumière du meilleur acteur, obtient le Lumière du meilleur réalisateur. Lumière du scénario, Mia Hansen-Love pour « Le Père de mes enfants », Lumière du meilleur espoir féminin, Pauline Etienne, espoirs masculins, les deux acteurs des « Beaux gosses » : Vincent Lacoste et Anthony Sonigo. Lumière du meilleur film francophone, « J’ai tué ma mère » de Xavier Dolan, absent, son prix sera remis par Carole Laure à la comédienne Anne Dorval, sa mère dans le film. Ensuite, champagne! La soirée se poursuit dans les salons de réception superbes, changement de ton, atmosphère ludique, légère, je passe une bonne partie de la soirée en bonne compagnie de deux de mes consoeurs cinéblogueuses invitées : Sandra de « In The Mood for cinéma » et Laetitia de « Esprit paillettes ». Vers 23h, lorsque je quitte les lieux, il reste encore une bonne moitié des convives à profiter des buffets qui se vident, se remplissent… 

 

     

 

   
Anthony Sonigo et Vincent Lacoste   /   Mia Hansen-Love et Frédéric Beigbeder  
Anne Dorval et Carole Laure   /   PPDA et Pauline Etienne

 
Yamina Benguigui   /   Régis Warnier et Philippe Lioret

 

         
Carole Laure   /   Sagamore Stévenin

 

   
équipes des films « Welcome »   /   « Neuilly sa mère »
   Palmarès Lumières 2009

Lumière meilleur film : « Welcome » de Philippe Lioret
Lumière meilleur réalisateur : Jacques Audiard (« Un Prophète »)
Lumière meilleur scénario : Mia Hansen-Love (« Le Père de mes enfants »)
Lumière meilleure actrice : Isabelle Adjani (« La Journée de la jupe »)
Lumière meilleur acteur : Tahar Rahim (« Un Prophète »)
Lumière meilleur espoir féminin : Pauline Etienne (« Qu’un seul tienne et les autres suivront »)
Lumière meilleur espoir masculin : Vincent Lacoste et Anthony Sonigo (« Les Beaux gosses »)
Lumière meilleur film francophone : « J’ai tué ma mère » de Xavier Dolan
+
Prix du public mondial TV5 Monde : « Où est la main de l’homme sans tête? »
   Prix de la CST (Commision supérieure technique de l’image et du son) : « A l’Origine » de Xavier Giannoli

site : http://www.academielumieres.com/

 
Mireille A et CinéManiaC après l’effort…

Mots clés: ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top