16° cérémonie des Prix Lumières : « Des Hommes et des dieux » et « The Ghost writer » dans la lumière

mairie de Paris, 14 janvier 2011
Hier soir dans les magnifiques salons de la Marie de Paris avait lieu la 16° cérémonie des prix Lumières, top départ de la série des remises des récompenses du cinéma qui donne souvent le ton de la suite. Prix Lumières récompensant le cinéma français et francophone, décernés par la presse étrangère en poste en France à l’image des Golden globes aux USA. En arrivant, personne n’a entendu les actualités mais l’annonce de l’absence du maire de Paris parti sur les plateaux TV commenter les événements en Tunisie donne l’info, la soirée se passe l’esprit un peu ailleurs à écouter le palmarès tout en twittant pour avoir des nouvelles, le directeur d’Arte Cinéma, Michel Reilhac, venu pour remettre le prix du film francophone, fera d’ailleurs le point de la situation en Tunisie après la fin de la remise des prix.

 


François Berléand, président, et Xavier Beauvois, lauréat du prix Lumières du meilleur film

 

Pluie de photographes cette année pour un vétéran fêtant 50 ans de cinéma : Roman Polanski auquel les prix Lumières rendaient un hommage très appuyé, c’est le moins qu’on puisse dire. Hommage présenté par Serge Toubiana, directeur de la cinémathèque, qui compare son style à celui d’Hitchcock, panthère d’honneur remise par la comédienne Irène Jacob. Après un montage photo de toute sa carrière, on passe le court-métrage de fin d’études du réalisateur qui avait alors 19 ans, « Deux Hommes et une armoire », film muet en noir et blanc  mixant déjà l’absurde et la violence. Polanski, également lauréat de deux des principaux prix pour son dernier film, The Ghost writer » : meilleur scénario, meilleur réalisateur. Le prix Lumières du meilleur film revient à Xavier Beauvois pour « Des Hommes et des dieux », trophée remis par le président de la cérémonie, François Berléand (qui remplace Claude Chabrol). Primé aussi, prix du meilleur acteur, l’exceptionnel Michael Lonsdale pour son rôle de frère Luc dans « Des Hommes et des dieux » et la chef op’ Caroline Champetier.
—–
On attendait Catherine Deneuve pour « Potiche » comme prix de la meilleure actrice, il revient à Kristin Scott-Thomas (retenue à Londres) pour « Elle s’appelait Sarah ». Meilleur espoir féminin, Yahima Torres pour « Vénus noire », meilleur espoir masculin, Antonin Chalon, fils de Zabou, pour « No et moi ».  Après la cérémonie, le réconfort d’un buffet plutôt joyeux (il semble qu’il y ait plus de champagne que de vivres….), avec quelques homologues cinéblogueurs : le Blog reporter, In the Mood for cinéma… Au cocktail, je rencontre quelques connaissances, bavarde avec un séduisant jeune acteur, Gray Orsatelli, vu dans « Mafiosa 3 » sur Canal+ récemment, une saison 3 qui me touche particulièrement puisqu’elle se passe en grande partie à Bastia dont je suis originaire et fut tournée sur place, contrairement aux deux saisons précédentes. Bref!une soirée parisienne riche en événements de toute sorte, ça vaut la peine d’aller « sur le terrain », comme on dit, de temps en temps, de lever la tête de son ordi pour basculer du virtuel au réel tout en y gardant un pied, un peu le passage dans une réalité alternative (les fans de « Fringe » le suivront)…

 

PALMARESmeilleur film
« Des Hommes et des dieux » de
Xavier Beauvois

meilleur réalisateur
Roman Polanski pour « The Ghost writer »

meilleur scénario
Roman Polanski et Robert Harris pour « The Ghost writer »

meilleur acteur
Michael Lonsdale pour « Des Hommes et des dieux »

meilleur actrice
Kristin Scott-Thomas pour « Elle s’appelait Sarah »

meilleur espoir masculin
Antonin Chalon pour « No et moi »

meilleur espoir féminin
Yahima Torres pour « Vénus noire »

meilleur film francophone
« Un Homme qui crie » de Mahamat-Saleh Haroun

Prix TV5 Monde
« Illégal » d’Olivier Masset-Depasse

Prix CST (meilleur chef opérateur)
Caroline Champetier pour « Des Hommes et des dieux »

  
Xavier Beauvois   /   François Berléand

  
François Berléand et Xavier Beauvois  (remise du prix du meilleur film) /   Delphine Chanéac et Michel Ocelot (prix du meilleur réalisateur)


Charlotte de Turckeim et Michael Lonsdale (remise du prix du meilleur acteur)


Zabou, Antonin Chalon, Alysson Paradis (remise du prix du meilleur espoir masculin)


Marie-Roger Biloa, Rona Hartner, Michel Reilhac (remise du prix du meilleur film francophone)


Emmanuel de Brantes, Yahima Torres, Firmine Richard  (remise du prix du meilleur espoir féminin)
 
Roman Polanski, Michael Lonsdale, Xavier Beauvois


Hommage à Roman Polanski

  
Michel Reilhac

 
Gray Orsatelli   /   Rona Hartner


Yahima Torres


Géraldine Nakache

 

Mots clés: ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top