"Boarding gate" d'Olivier Assayas : Asia en Asie

Olivier Assayas, Cannes 2007 hors compétition
sortie le 22 aout

Inspiré de laffaire du banquier suisse Edouard Stern assassiné par sa maîtresse pendant une séance SM, Olivier Assayas a concoté un film destiné surtout à filmer licône Asia Argento. Le film comporte deux parties dont la seconde emmène cette anti-héroïne à Hong Kong dont on sait la fascination que cette ville et le cinéma asiatique exerce sur le réalisateur.

—–

Sous le prétexte de venir vérifier si elle lui manque, Sandra va relancer son ancien amant, financier retors et macho, à son bureau, il en mourra Lobjectif affiché (et cest bien là le problème) était de montrer de manière la plus voyante possible à lécran une relation ostensiblement torride mêlant sexe, perversions, pouvoir et argent, un vrai conte de fée moderne En réalité, la relation entre Sandra (Asia Argento) et son amant (Michael Madsen) est très théâtrale et la mayonnaise ne prend pas. La séduction réelle dAsia Argento est tellement montée en épingle quon a limpression que le réalisateur a utilisé un surligneur avec une affichette « attention, actrice incandescente! ».

 

Asia Argento et Michael Madsen
© ARP Sélection Galerie complète sur AlloCiné

 

Après avoir assassiné son ex-amant, Sandra bricole une arnaque avec le nouveau et se retrouve larguée à Hong Kong. Le ton du film change alors du tout au tout, si Olivier Assayas faisait preuve dune belle assurance dans la première partie, à Hong Kong, il redevient lélève respectueux des grands maîtres du ciné asiatique. La seconde partie du film est nettement meilleure que la première mais trop sage et bien fade malgré de louables efforts. Il faudrait peut-être que certains réalisateurs cessent de penser quAsia Argento, malgré tout son talent, peut remplacer un film à elle toute seule Comme elle le cite dans une interview, Abel Ferrara a dit un jour à Asia Argento « ça sert à quoi dêtre bien dans un film de merde? »(sic)

Au festival de Cannes où elle est venue cette année présenter 3 films (dont « Une Vieille maîtresse » de Breillat et « Go go tales » de Ferrara), Asia Argento est sortie de la projection nocturne de « Boarding gate » à 3 heures du matin, un gilet de berger sur sa robe du soir bleu océan, coiffée dun Borsalino et déambulant à pied dans les rues cannoises au bras dun beau mec, avec une immense procession de fans lui emboîtant le pas en prenant des photos quelle ninterdisait pas, elle Voir mon billet sur le blog spécial festival de Cannes 2007 


Asia Argento applaudie dans la salle du Palais des festivals après la projection (photo Vierasouto)

 

 

Mots clés: , , , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top