« Charlotte Gainbourg effrontément » : un doc inédit dédié à Charlotte for ever sur Canal+Cinéma

Carte blanche à Charlotte Gainsbourg du 1er au 5 novembre 2010

Vendredi dernier, il y a presque dix jours en fait, je suis allée voir un doc sur Charlotte Gainsbourg dans les locaux de Canal à Boulogne-Billancourt, un doc inédit réalisé à l’occasion leur carte blanche à Charlotte G qui démarre le 1er novembre. Une carte blanche avec des films choisis par elle et pas seulement des films avec elle (« Persécution », « Antichrist » sont programmés)… Accueil chaleureux de l’équipe, buffet ensoleillé après la projection (il faisait un des derniers jours d’été indien ce matin-là, pas comme aujourd’hui où on gèle…)… Le réalisateur du film, JP Lavoignat, déjà auteur d’un doc sur James Gray pour Canal, ancien critique de cinéma, ancien directeur de « Première » et « Studio », est sans doute peu familier des blogs ciné… (pas évident de lui parler après le film, l’impression de déranger…)

Bref! Le doc est intéressant question psychologie du personnage, comme on dit, bien qu’il n’ait aucune vocation à faire du psychologique, j’ai entendu le réal dire pendant le cocktail qu’il avait supprimé pas mal de passages de Charlotte G doutant exagérément d’elle-même (de son point de vue, avec tous ses succès pourquoi elle doute, hein?) C’est pourtant cela qui la rend proche et ses fans le sentent sûrement dans son regard, sa physionomie, cette démarche connue de beaucoup d’entre nous, ceux qui ont toujours peur de ne pas être à la hauteur, que rien ne rassure vraiment ou si peu de temps…
—–
Le réal l’ayant suivie à LA pour les répétitions de sa tournée américaine, à Coachella, festival pop majeur où elle était invitée, on assiste à ses concerts et leurs coulisses, et probablement que, tel son illustre père qui considérait la musique de variété comme un art mineur et la peinture où il avait échoué comme majeur, elle pense qu’elle n’est pas vraiment une chanteuse… Plus tard, on suit la comédienne au festival de Cannes, son prix d’interprétation en 2009 pour « Antichrist », sa présentation l’année suivante de « L’Arbre » de Julie Bertucelli. Elle tournait d’ailleurs à Götenberg en Suède un second film avec Lars Von Triers « Melancholia » mais les plateaux de tournage sont restés fermés.


« Charlotte Gainbourg effrontément » (photo Canal+)

Pas mal de bribes d’entretien où Charlotte G tente sans se faire d’illusions à casser son image de jeune fille sage : elle aime l’excès, affirmant « j’adore les scènes de violence » et aussi préférer la fatigue extrême au confort (une manière de « mériter » son succès?) En recevant son prix à Cannes pour « Antichrist », elle espérait que son père aurait été choqué par elle… lucide, elle reproche aux gens de lui parler de ses parents mais avoue que quand on ne le fait pas, c’est elle qui en parle… Le film démarre par une image peu emblématique de Charlotte G : nue avec un string en train d’être plâtrée… pour un moulage Balenciaga… Charlotte G serait aussi un objet du désir et plus seulement la petite fille de « Charlotte for ever »… 
Carte Blanche à Charlotte Gainsbourg du 1er au 5 novembre 2010 sur Canal+Cinéma :

doc « Charlotte Gainsbourg effrontément » (jeudi 4 novembre 22H30

« Eternal sunshine of of the spotless mind » (lundi 1er nov 20h45)
« Persécution » (mardi 2 nov 20h45)
« Antichrist » (jeudi 4 novembre 20h45)
ET :
« La Cité de Dieu » (mercredi 3 nov 20h45)
« Fish tank » (vendredi 5 nov 20h45)
« Annie Hall » (vendredi 5 nov 23h40)
« I got a woman » (vendredi 5 nov 1h05) (court-métrage d’Yvan Attal)
« Charlotte forever » (vendredi 5 nov 1h15)

Mots clés: , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top