Cinéma japonais, l'été aussi, surtout…


Après loffensive nippone du printemps avec lévénement Kijû Yoshida, que daucuns ont pu enfin découvrir : rétrospective au centre Pompidou, reprise de deux films en salles et de trois films à la télévision, deux coffrets DVD chez Carlotta (onze films). Après la sortie de 5 DVD de Hideo Gosha chez Wild side vidéo, voici venir aussi un été japonaisPendant que sorganise sur le net, à linitiative du

blog Wildgrounds, un cycle spécial cinéma japonais en juillet et en aout, auquel le blog CinéManiaC participera, le cinéma nous fournit cet été loccasion de voir ou revoir pléthore de films de toutes les époques.


 

Le 18 juin, on attend le coffret DVD des uvres de jeunesse de Oshima chez Carlotta ainsi que « Les Plaisirs de la chair » et « Nuit et brouillard au Japon », le 2 juillet, la reprise en salles dans toute la France de « La Harpe de Birmanie » (1956) de Kon Ichikawa. A partir au 16 juillet à Paris, démarre une large rétrospective du cinéma japonais en 32 films au cinéma Reflet Médicis (3, rue Champollion à Paris 5°). Enfin, le 13 aout, la reprise de « Harakiri » (1963) de Masaki Kobayashi. La rétrospective parisienne estivale va balayer le cinéma japonais depuis luvre  de deux grands maîtres : Ozu et Mizoguchi à celle partielle de trois réalisateurs majeurs de la nouvelle vague japonaise : Yoshida, Teshigahara et Oshima.—–


    

Extraits du programme  de la rétrospective au cinéma Reflet Médicis :

    
« L’Enterrement du soleil », photo éditions Carlotta

Nouvelle vague :

Hiroshi Teshigahara : « La Femme des sables »
Kijû Yoshida : « La Source thermale dAkitsu » et « Eros+massacre »
Nagisa Oshima  : « Une Ville damour et despoir », « Contes cruels de la jeunesse », « LEnterrement du soleil » *


Classiques :
Kenzi Mizoguchi : « LAmour de lactrice Sumako », « Les Femmes de la nuit », « Cinq Femmes autour dUtamaro »
Yasujiro Ozu : « Fleurs déquinoxe », « Fin dautomne », « Le Goût du saké », etc

Le programme complet et les horaires seront disponibles bientôt sur le site du cinéma Reflet Médicis

Pour ceux qui passeraient leur été à la plage et je ne leur jetterai pas la pierre (le galet, pardon), et pas à Paris-plage… quelques solutions de rechange. Primo, en complément à la rétrospective parisienne, des films de Naruse** sont programmés à la télévision sur Cinécinéma classic en juin et juillet. Secundo, une bonne partie des films cités existent en DVD.

** Mikio Naruse : « Le Repas » (1951) le 20 juin à 20h45 et « Nuages dété » (1958) à 22h20, « Le Grondement de la montagne » (1954) le 27 juin à 20h45, « Histoire de la femme » (1964) le 4 juillet à 20h45 et « Nuages flottants » (1955) le 11 juillet 20h45. (voir sur le site les multidiffusions…)

 

Mots clés: ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top