Des blogueurs dans les filets du statut d’auto-entrepreneur?



En cette première semaine de janvier dévolue à se souhaiter des voeux de paix, de santé et prospérité,
au lieu de parler de ciné, parlons d’argent, parlons cash, c’est plus enrichissant, quoique… Si certains blogueurs se réjouissent de devenir ses auto-entrepreneurs, des blogueurs « propres » n’ayant rien à se reprocher quand ils sont payés pour écrire un article sponsorisé (lu tout à l’heure un commentaire assez inquiétant sur le sujet…), je n’en suis pas, n’ayant pas eu l’impression de dévaliser la banque en écrivant quelques articles pas vraiment surpayés et après des lustres… (par exemple, mon dernier article sponsorisé sur e.buzzing devrait me rapporter, quand il sera payé… 35 Euros si j’ai atteint le plafond des 100 Euros, ce qui est le cas,  j’ai atteint 125 Euros pour le dernier trimestre 2008).

Si j’ai bien compris, l’obligation nouvelle en janvier 2009 de souscrire au statut d’auto-entrepreneur quand on écrit un article sponsorisé sur un blog implique pour  ces articles, qualifiés désormais de « prestations de service », deux obligations : d’une part, le versement de charges sociales de 21,3%, d’autre part,  le paiment d’impôts qu’on vous engage à verser immédiatement tous les mois sous la forme avantageuse de « versement libératoire » de 1,7%. Mais ce « versement libératoire » des impôts comporte des obligations : primo, avoir opté pour le « régime micro-social simplifié » ***(qui me paraît bien lourd à gérer, mine de rien…), secundo, ne pas dépasser un plafond de revenus fixé en 2007 à 25 195 Euros par part de quotient familial (50 390 Euros pour un couple marié). Sans parler de l’obligation de tenir un livre comptable, même simplifié. Autre solution que ce « versement libératoire », déclarer les revenus de ces « prestations de service » sur sa déclaration d’impôts « normale », ce qui alourdira encore la soustraction au final mais serait moins « paperassier »… Lire ici les questions/réponses sur la fiscalité du statut d’auto-entrepreneur…
—–
(***Quant à savoir pourquoi il faut payer, pour ceux qui ont déjà un emploi (les fonctionnaires, par exemple, le cas limite), des charges sociales destinées à l’assurance maladie et la retraite pour laquelle ils cotiseraient déjà, ça me dépasse…)

Donc, outre la joie d’être fiché, je vous laisse faire le calcul de ce qu’il reste quand on gagne, par exemple, 100 Euros pour écrire un article sponsorisé… Ce n’est pas la peine de se laisser bercer par le résumé séducteur du statut à la sauce des  plateformes pub, il faut aller lire directement les nouveaux statuts sur le site gouvernemental (secrétariat d’état au commerce, etc…), la liste des 10 points à retenir sur le statut d’auto-entrepreneur est déjà très claire : lire ici. Un point (le point 9) fait froid dans le dos : pour protéger ses biens personnels (on n’est pas obligé d’y tenir!), il faut aller déclarer chez un notaire l’insaisissabilité de sa résidence principale et de tous les biens immobiliers non affectés à l’usage professionnel : comme on écrit ses articles chez soi, que comprendre??? Le canapé du salon est-il affecté à l’usage professionnel? Sans parler du prix élévé d’une simple déclaration chez un notaire (qui sera quand même moins chère in fine que de perdre son logement en n’ayant pas compris qu’il servait de caution à son activité « de service »…)

Beaucoup de blogueurs (dont je suis) ont réagi vivement quand des plateformes comme e.buzzing nous ont informé que désormais, seuls les blogs fichés au nouveau statut d’auto-entrepreneur avec un numéro SIRET à leur communiquer seraient payés de leurs services… Là où ça ne passait pas du tout, c’est qu’e.buzzing, dans un premier temps, livrant l’info à la veille des fêtes (le 23 décembre au soir) avait l’intention de confisquer aussi les revenus des articles déjà écrits en 2008 et pas encore payés par leurs soins. Depuis, devant la pluie de commentaires en réaction à son premier article du 23 décembre 2009, e.buzzing, comprenant que trop, c’est trop,  la loi n’étant pas rétroactive de surcroît, est revenu sur sa position (second article du 31 décembre 2009 sur le blog e.buzzing). Cependant, à partir du 1er janvier 2009, e.buzzing n’a pas le choix, pas plus qu’AD 42 qui vient de s’aligner, et d’autres, sans doute, ces plateformes intermédiaires entre les annonceurs et les éditeurs (les blogs) sont obligés d’appliquer la loi à partir de cette heureuse nouvelle année… Donc, inutile de les charger de notre rancoeur,  méditons plutôt  sur les nouveaux critères de répartition des richesses dans notre belle Sarkosie,  cette « modernisation » de l’économie, pendant que le locataire de l’Elysée, profitant obscènement de la crise financière pour s’agiter hors d’une France devenue trop petite pour lui, s’en va jouer les sauveurs de l’humanité (trois tours du monde en 18 mois pour le locataire de l’Elysée, plus que Chirac et Mitterand réunis, mais le nouveau Batman remonte dans les sondages, fin de la digression).

Mais n’imaginons pas qu’on va s’en tenir aux revenus des blogs, déjà, on prévoit de taxer ce sac à main revendu sur ebay dans le dos de Bercy, vous vous rendez compte que, si certain ex-ministre se voit remboursé « justement » (par le contribuable français) de millions d’Euros qu’il n’attendait plus après des années d’imbroglio procédural, un exemple parmi tant d’autres de la nouvelle justice de ce pays, certains petits malins revendraient en toute impunité des DVD et des fringues pour payer leurs cadeaux de Noël, voire leur redevance télé (je plaisante, on n’en est pas encore là, avec la suppression de la pub sur les chaînes publiques, c’est l’action TF1 qui augmente, pas la redevance, pas encore…) Là, on est dans la catégorie, si j’ai bien compris, d’auto-entrepreneur pratiquant l' »achat/revente » (charges sociales 12% et versement libératoire 1%). Happy new year!

Mots clés: ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top