Festivals de cinéma made in Corsica, Ajaccio : Festivale di u filmu talianu (film italien), Bastia : Arte Mare (cinéma méditerranéen)

Ajaccio, du 13 au 21 octobre, Bastia du 19 au 24 novembre 2012
     


Festivale di u filmu talianu : 14° Festival international du film italien d’Ajaccio (IFFA), du 13 au 21 octobre et Arte Mare, Festivale di u filme e di l’arte mediterranei : 30° Festival du film et des cultures méditerranéennes de Bastia, du 19 au 24 novembre ; bien qu’ils soient peu médiatisés, la Corse a ses festivals de cinéma depuis bon nombre d’années. Et chaque année, je rêve de m’y rendre… c’est quand même plus cool d’aller voir des films italiens à Ajaccio qu’à Annecy (30° Festival du cinéma italien d’Annecy du 3 au 9 octobre) ou des films méditerranéens à Bastia qu’à Montpellier…
(34° CinéMed du 26 octobre au 3 novembre)… 

Les lieux des projections? Le palais des Congrès, près du nouveau port, à Ajaccio, le théâtre municipal à Bastia dans le centre ville, c’est à dire une unité de lieu et pas de dispersion à galoper d’un cinéma à l’autre d’un bout à l’autre de la ville avec des horaires qui se chevauchent comme ça devient la tendance notamment à Lyon, Paris-Cinéma et Annecy cette année « hors les murs ».
——


AJACCIO.

Parmi les films en compétition du festival du film italien d’Ajaccio, le très attendu Ours d’or de Berlin « Cesar doit mourir » des frères Taviani, « Annalisa » de Pippo Mezzapesa, « Jeux d’été » de Rolando Colla, « L’Empire des Rastelli » de Andreo Molaioli, « La Petite Venise » de Andrea Segre, « Una sconfinata giovinezza » de Pupi Avati. Dans la section panorama, le film choc « ACAB » de Stephano Sollima, « L’Uomo in piu », premier film de Paolo Sorrentino (2001, sorti en France dix ans plus tard, 2011) qui démontrait d’entrée son talent exceptionnel, le controversé « Reality » de Matteo Garrone, comédie Rabelaisienne sur les dérives de la télé-réalité, Grand prix au dernier festival de Cannes, « Terraferma » d’Emanuele Crialese.

 

Compétition.

     

« Cesare deve morire / César doit mourir » de Paolo Taviani, Vittorio Taviani
« Annalisa » de Pippo MezzapesaFigli delle stelle de Lucio Pellegrini
« Giochi destate / Jeux d’été » de Rolando Colla
« Il gioiellino / Lempire des Rastelli » de Andrea Molaioli
« Immaturi » de Paolo Genovese
« Io sono Li » / La Petite Venise de Andrea Segre
« Nessuno mi puo giudicare » / Personne ne peut me juger de Massimiliano Bruno

« Una sconfinata giovinezza » de Pupi Avati

site officiel : http://www.iffa.fr/
http://www.facebook.com/festivalfilm.italienajaccio

BASTIA.
L’année dernière, le film marocain, « Sur la planche », de Leïla Kilani avait remporté le triplé : trois récompenses lors du 29e festival Arte Mare : Le Grand Prix Arte Mare Matmut, le Prix du jeune public CCAS et le Prix musique et son Frequenza Mora. Cette année, la programmation n’est pas encore connue (en ligne le 5 novembre), le festival ne démarrant que le 19 novembre, j’en reparlerai donc en détail ultérieurement. Il en est ainsi de l’affiche définitive de cette 30ième édition, en attendant, j’ai posté celle de l’association Arte Mare qui organise le festival (et également un festival du livre chaque année en mai).

édition 2011

 

Site officiel : http://www.arte-mare.eu

 

 

Notre note

(3,5 / 5)

Mots clés: , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

1 Comment

  1. mas info -  15 juillet 2015 - 14 h 45 min

    ¡Buenas noches!.Me gustaría dar un enorme aprobado por amena información que tenemos aquí en este blog . Voy a volver muy pronto a disfrutar con esta web.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top