Le Blog CinéManiaC, un an et des poussières, déjà…

  re

30 000 visiteurs en juillet 2007, 60 000 début septembre, 100 000 mi-octobre, 200 000 mi-décembre, 400 000 fin mars et aujourd’hui 2 mai 2007… 500 237 visiteurs à 8h20 du matin… (miracle…)

Bien qu’il ait été créé fin février 2006, aujourd’hui, le 2 mai 2007, le blog a exactement un an au compteur (installé par Allociné) et ce matin, on passé la barre des 500 000 visiteurs… Je suis très fière de ce résultat tout en ayant bien conscience que rien n’est jamais acquis et qu’on se remet en question tous les jours. C’est vrai qu’en démarrant le blog, ça m’amusait autant d’être un acteur du web 2 que d’écrire sur le cinéma. Mais sur quel sujet aurais-je bien pu écrire alors que je n’aime rien tant que le cinéma ? Au fur et à mesure de l’expérience, j’ai observé pas mal de choses dans l’univers virtuel, souvent en recopie du réel mais pas seulement.

Le virtuel a ceci de confortable qu’on ne passe pas par le physiquement paraître, l’image de soi, l’enveloppe extérieure, pour communiquer, on passe par la physionomie intérieure, les pensées, les impressions, les émotions, les sentiments, l’écrit. En revanche, on est exposé, grâce ou à cause de cet anonymat, aux commentaires parfois sévères mais souvent justifiés. On a reproché au journalisme citoyen, le 5ième pouvoir, comme on l’appelle sur Agoravox, de ne pas avoir de sources fiables mais au contraire ! Tout comme dans Wikipédia, les erreurs sont vites repérées par les lecteurs, pour avoir cité un film comme étant de Bunuel, on m’a immédiatement corrigée, c’était bien de Bunuel mais de son fils… Que les anxieux se rassurent, on se corrige les uns les autres…

Cependant, le virtuel recopie également la vie. Très vite, une hiérarchie se crée, favorisée, encouragée, boostée par le système américain de la distribution des bons points, des récompenses : les classements, le top de sites les plus lus, les mieux notés, le blog du moment, la starisation éphémère de l’un ou de l’autre. Mais il ne faut pas se faire d’illusions, l’effet pervers du système, c’est que mieux on est classé, plus on est lu, et plus on est lu, mieux on est classé, et ainsi de suite… il devient donc de plus en plus difficile pour un nouveau blog de percer le mur du Top 5. Même si on devient vite accro aux stats, le côté ludique entrant pour beaucoup dans ce soudain engouement pour la statistique, il vaut mieux rester modeste, le succès étant tout relatif si on tient compte de l’effet d’entraînement d’un classement posé en haut de page d’un site très populaire comme Allociné où bien des primo-lecteurs vont sans doute sur votre blog par facilité d’accès.

Non seulement le virtuel entraîne des rapprochements, des sympathies, voire des sortes d’amitiés sans jamais s’être rencontrés « en vrai », mais ce sont sûrement des relations plus authentiques, délivrées du jeu social et professionnel, de l’apparence physique, comme j’essayais de le développer plus haut. Pour ma part, je fais mon examen de conscience, le relationnel sur mon blog n’est pas mon point fort, ma timidité se reproduit en virtuel et, comme dans la vie, je demeure une solitaire… Seule au ciné, seule au café lisant les programmes ciné, quand un point faible d’enfance devient une défense par la force des choses… Dans ces conditions, merci mille fois aux lecteurs du blog souvent blogueurs eux aussi, à leur assiduité et à leurs encouragements, qu’ils me pardonnent, si le nez sur le guidon de mon propre blog, je ne prends parfois pas le temps nécessaire d’aller lire plus souvent mes congénères au lieu de m’immerger dans l’écriture sans mesure.

Quelquefois le destin s’en mêle, rencontrant par hasard un confrère Allocinéen au siège de Gaumont à Neuilly pour le lancement de son film"Chrysalis" (j’ai été invitée pour le teaser, d’autres blogs ayant été conviés auparavant à assister au tournage), j’ai découvert le blog CinéPark de Jonathan Fisher, plume de fer dans un gant de velours, puis le blog Share my world, auteur d’un véritable reportage sur le tournage du film. A l’occasion du festival du film asiatique, je suis «tombée» sur le blog Asiaphilie, l’adresse A majuscule du film asia et plus tard à Deauville, partageant le même événement, sur le blog subtil et littéraire La Plume et l’image… Au tout récent premier festival du film italien à Paris, j’ai fait la connaissance du blog-trotterHugo Meyer, je l’ai immédiatement reconnu car il est souvent en photo auprès des stars qu’il épingle un peu partout dans les premières de films ou à Cannes. C’est drôle parce qu’on avait l’impression qu’on se connaissait déjà, le réel n’étant qu’une formalité…

Je fais également partie du Critico-blog qui réunit, à l’initiative du blogLabosonic, plus de 70 blogs cinéma, littérature et musique… Le webmaster du Critico-blog est un correspondant charmant avec qui nous échangeons parfois des mails pour la logistique du blog mais petit à petit, nos échanges se sont «civilisés», quand j’envoie mes billets la nuit, ça m’amuse de penser que je l’empêche de dormir par fil RSS interposé, plus insomniaque encore que lui.. Quand j’ai voulu enregistrer des billets audio, il m’a donné des conseils avisés car je ne savais rien, même pas quel logiciel utiliser pour le son…

Ma référence en critique ciné, c’est le déjanté blog du Dr Devo, gourou deMatière focale. Ca m’a permis de connaître aussi les blogs de sa garde rapprochés, Dr Orlof et Norman Bates, des 300% dingues de ciné… Au hasard, j’ai découvert le blog Mécanique filmique, le plus sérieux et le mieux rédigé de la blogosphère (j’ose..), le blog Wat de Yasorg, jeune chanteuse talentueuse et émouvante, le blog de Diane Selwyn qui a un nom de star de ciné des années 50, la liste n’est pas close… J’écris également de temps en temps sur Agoravoxmais, là, c’est un vrai bain d’acide sulfurique, ça aguerrit, un stage de combattant(e)… surtout en ce moment avec le stress des élections… (pour l’anecdote, je me suis fais traiter de «chienne de garde» en relevant des propos machistes… mais il ne faut pas se laisser faire…)

Pour ceux que je n’ai pas mentionnés dans ces quelques exemples arbitraires de rencontres virtuelles, on peut venir me sonner les cloches ! Mais, à ma décharge, je suis un peu comme mon chat, je m’habitue aux blogs et aux internautes comme aux gens dans la vie, lentement et prudemment mais, à terme, fidèlement.

Une dispute virtuelle peut remettre les pendules à l’heure : ayant écrit au début du blog que Delphine Chanéac n’était pas le personnage de "Laura" (feuilleton sur M6), et j’ai eu tort de porter un jugement de valeur sans me rendre compte de son possible impact, même perdu dans un océan de millions de blogs, ça m’a servi de leçon. Cette pétulante jeune actrice est venue me répondre directement sur le blog et on s’est « réconciliées » on pourrait dire… Une conversation virtuelle qui s’est poursuivie pendant quelques mois où elle venait donner de ses nouvelles sur le blog quand ce n’est pas moi qui en prenait… Au passage, dans ces échanges, j’ai compris une des clés de son succès du jour au lendemain : elle aime la vie au présent sans s’embarrasser du passé et des rancunes et elle avance en faisant ce qu’elle aime, elle transmet cette pulsion de vie sur l’écran et au théâtre où je suis ensuite allée la voir faire ses débuts.

J’en profite pour demander à ceux qui voudront laisser un commentaire au bas de ce billet ce qu’ils attendent du blog, c’est à dire des choses que je pourrais modifier, innover, changer, ce qui leur plaît, ce qu’ils aiment moins. Par exemple, je me suis investie ces derniers temps dans le suivi de quelques festivals ciné, tous ces pays qui émergent sont autant de pistes de cinéma, des moments de bonheur possibles, le cinéma asiatique, italien, allemand, brésilien, on voudrait tout voir dans une boulimie de films… Autre exemple, j’ai dans l’idée d’ouvrir un droit de réponse pour un film par quinzaine ou par mois qui provoque des polémiques. Cette idée m’est venue avec les commentaires sur des films comme «La Môme» où les réactions sont entières, enthousiastes ou déçues mais jamais tièdes. Je pourrais publier le billet d’un contradicteur développant un point de vue inverse du mien en « Droit de réponse », la seule contrainte étant d’argumenter son opinion et de ne pas écrire plus de 50/60 lignes, par exemple. Bienvenue à toutes les suggestions !

Bon, ce billet d’anniversaire est sûrement un peu longuet mais une fois par an, on peut tenter un petit bilan, au 2 mai 2008 ? Qui sait…

PS. détail de mes comptes d’apothicaire… 500 000 visiteurs sur le blog CinéManiaC (sur Allociné). Et en même temps, 110 000 visiteurs uniques/230 000 pages sur mon second blog (sur overblog)www.cinemaniac.biz  . Pour le moment, je m’occupe beaucoup moins du second blog destiné plutôt à compléter le premier mais il est possible que je sois obligée dans le futur de transférer petit à petit le contenu du premier blog CinéManiaC sur le second blog à cause du problème de la limitation en espace sur Allociné. Je vous tiens au courant….

 

Partager l'article

Posted by:

zoliobi

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Back to Top