« Low winter sun » : des personnages damnés dans une ville exsangue

focus series Diffusion OCS City à partir du 22 février 2014

Pitch

Brigade policière de Détroit, ville fantôme après la Crise. Frank Agnew, qui veut venger la mort de sa maîtresse, tue, avec l'aide de son collègue Joe Geddes, un flic ripou nommé Brandon Mc Caan. Mais Frank se rend compte que non seulement, ils n'ont pas commis le crime parfait, mais qu'il a été manipulé, et en premier lieu par Joe.

Notes

épisodes 1 et 2

La série démarre par le visage dévasté de Frank Angews que son collègue Joe Geddes encourage à aller liquider Brandon Mac Caan gisant ivre mort dans un bar. Il argue d’abord qu’il n’est pas assez saoul pour le faire et demande à Joe de lui raconter encore une fois comment la femme qu’il aimait, Katia, a été assasinée par Brandon. Les deux hommes noient Brandon et maquillent le crime en suicide en jetant sa voiture, lui, déjà mort, menotté au volant, dans la rivière. Mais le médecin légiste prouve facilement que l’eau trouvée dans les poumons de Mc Caan est de l’eau du robinet… Pour envenimer les choses, Simon Boyd se pointe, c’est un flic buté et opinâtre des « internal affairs », chargé de faire une enquête sur la brigade policière de Détroit. On trouvera d’ailleurs plus tard le cadavre de son adjoint dans le coffre de a voiture repêchée de Mc Caan.Pendant ce temps, un voyou sans scrupules, qui râle que Mc Caan a disparu, commet l’irréparable en volant un sac de cocaïne à un dealer qu’il abat ensuite froidement. Avec son accolyte et sa maîtresse, Maya, ancienne prostituée, qui tient un bar, le trio a le projet d’ouvrir un bordel dans une zone déserte de la banlieue de Détroit, « territoire » d’un dangereux caïd qui se fait appeler révérend.

Rapidement, Frank se rend compte qu’il a été manipulé, et, en premier lieu par Joe qui était le co-équipier de Brandon bien qu’il se défende d’avoir été son ami. Obsédé par Katia disparue, Frank revoit une scène en boucle où il lui déclare, éperdu, tout vouloir savoir d’elle et la réponse de cette femme ravissante, prostituée de profession, donne le ton « il ne vaut mieux pas.

SYNOPSIS.
Brigade policière de Détroit, ville fantôme après la Crise. Frank Agnew, qui veut venger la mort de sa maîtresse, tue, avec l’aide de son collègue Joe Geddes, un flic ripou nommé Brandon Mc Caan. Mais Frank se rend compte que non seulement, ils n’ont pas commis le crime parfait, mais qu’il a été manipulé, et en premier lieu par Joe.
 


——
NOTES

 

TWITTER.

@Cine_maniac
(19 janvier 2014)

« Démarré « Low winter sun » : flics et voyous aussi déglingués que Detroit : est-ce que l’ambiance glauque n’est 1 poil trop? Février

 

DIFFUSION.

« Low winter sun », saison 1

OCS CITY
à partir du 22 février 2014 à 22h40

OCS GO
(TV de rattrapage)

Saison 1 – 10 x 42 mn
Inédit – 2013
Etats-Unis
Développée par : Chris Mundy (dapres la mini-série de Simon Donald)
Avec : Mark Strong (Frank Agnew), Lennie James (Joe Geddes), Ruben
Santiago-Hudson (Charles Dawson), Athena Karkanis (Dani Khalil), James
Ransone (Damon Callis), Sprague Greydon (Maya Callis), Billy Lush (Nick
Paflas), David Costabile (Simon Boyd).

{{Ma Note 3}}

Et aussi

photo AMC/OCS

 

L’atmosphère de la série est à l’image de la ville dévastée de Detroit après la crise, glauque, verdâtre, décomposée, la cité comme les flics ripous et les voyous minables prêts à tout pour se goinfrer. Mais est-ce que ce parti pris « no future » d’une ville exsangue comme ses personnages déglingués n’est pas un peu forcé? Et dieu sait si j’adore ces ambiances livides, ces anti-héros désenchantés barbotant dans la pénombre de pulsions aussi sombres que l’environnement où ils évoluent. Cette correspondance de l’âme des personnages aussi démolie que la ville de Detroit après la crise qui a vidé ses quartiers, ses immeubles, est très bien abordée dans le principe mais quelque chose fait que tout est un peu trop surligné, sans nuances, comme si la réalisateur en faisait trop par peur ne pas en faire assez. « La descente aux enfers de flics ripous dans une ville en pleine décomposition », annonce le DP, sauf qu’en enfer, ils y ont déjà posé un pied avant le début du récit… »Low winter sun » est l’adaptation américaine, par Chris Mundy (« Cold case ») pour AMC, d’une mini-série anglaise (2006) éponyme avec le même acteur, Marc Strong, dans le rôle de Frank et il est assez impressionnant. Il serait intéressant de voir la série anglaise sans doute plus subtile (mais ce sont là des préjugés… ) Anyway, c’est une série de qualité, le scénario, l’image, les acteurs, la ville déchue de Detroit (magnifiquement filmée) étant d’ailleurs le personnage principal presque plus que les hommes. On regrette seulement que l’ambiance soit franchement dépressive dès la première image, sans relief ou respiration, et que les personnages soient présentés comme fichus au départ, d’où cette impression de trop c’est trop mais on s’habitue vite…

A noter que la chaîne US AMC vient d’annoncer qu’elle n’a pas reconduit la série pour une saison 2. Pas très courageux…

 

la mini-série britannique (2006)

 

Notre note

(3,5 / 5)

Mots clés: , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top