Paris-Cinéma 2008 : les temps forts du programme

du 1er au 12 juillet 2008

 

A peine de retour de Cannes, on parle d’un autre festival, ouvert au public, celui-ci : Paris-Cinéma du 1er au 12 juillet 2008. Pour avoir pratiqué ce festival les années précédentes, je sais qu’il faut bien organiser son parcours : si on propose un Pass à 25 Euros depuis l’année dernière, attention! Il ne servira que très rarement pour les soirées événements qui seront toutes quasiment bouclées par les invitations et les billets à l’unité pris quelques jours à l’avance tandis que vous ferez la queue… pour rien… En revanche, le Pass peut être très utile si vous voulez voir l’intégrale d’Aki Kaürismaki, invité cette année, par exemple, aux heures creuses dans la journée et hors rencontres. Pour toutes ces raisons, je pense que pour les amateurs de soirées exceptionnelles comme celles que je vais lister ci-dessous, il vaut mieux acheter ses places à l’unité à 5 Euros le plus tôt possible, alors que le Pass n’est utilisable que de dernière minute.Seconde contrainte de Paris-Cinéma : le choix depuis l’année dernière de projeter les films de la compétition et la plupart des avant-premières dans deux salles dont une petite salle du sous-sol du MK2 Bibliothèque : outre ce quartier peu riant et très excentré (ah, le temps est loin où le festival de Paris se passait sur les Champs Elysées!!!), on peut faire la même remarque que précédemment : dans la journée, pas de problème pour entrer voir les films et pour les avant-premières en soirée, il vaut mieux arriver très en avance sous peine de finir sa soirée au bar du coin avec vue sur la voie ferrée (avenue de France, Paris 13°) !
—–
Et pourtant, cette année, ça vaut vraiment la peine de faire une excursion au cinéma MK2 Bibliothèque  pour deux films du réalisateur philippin Brillante Mendoza dont « Serbis » qui vient d’être présenté à Cannes en compétition et un film inédit en France qui est, à mon avis, son meilleur film : « Tirador » (« Slingshot »). Si « Serbis » n’a pas été (injustement) très bien accueilli à Cannes, sans doute à cause de son sujet traitant de la prostitution masculine au sein d’un cinéma délabré survivant en passant des films X des années 70, ce choc qu’est le film « Tirador », que j’ai eu la chance de découvrir au festival du film asiatique de Deauville cet hiver, devrait mettre tout le monde d’accord sur le génie de ce réalisateur dont on ne connaît pour le moment que le magnifique « John-John » qui est sorti il y a quelques mois en salles.

« Tirador » de Brillante Mendoza
Rencontres avec le réalisateur philippin Brillante Mendoza au MK2 Bibliothèque pour deux avant-premières : « Tirador » (« Slingshot »)  le mardi 8 juillet à 20h et « Serbis » le mercredi 9 juillet à 21h30. Autres films : « John-John » le mardi 8 juillet à 13h45, « Summer heat » le mercredi 9 juillet à 19h15 , « Le Masseur » et « The Teacher » le jeudi 10 juillet à 14h et 18h15.

Lire la critique de « John-John »…
Lire la critique de « Tirador »…
Lire la critique de « Serbis »… Autre rencontre très tentante cette année avec les réalisateurs israëliens Ronit et Shlomi Elkabetz le mercredi 2 juillet pour la projection de « Les Sept jours » au MK2 Bibliothèque à 19h30, un film qui vient de faire l’ouverture à Cannes de la Semaine de la critique.

 

    
Nathalie Baye (photo dans le film « La Californie ») ; Aki Kaürismaki 

 

Invités cette année : Nathalie Baye, Aki Kaürismaki et Christophe Carrière. Pays à lhonneur : le cinéma philippin avec une trentaine de films dont deux soirées du cinéma philippin grand public en présence des acteurs stars Piolo Pascual et Judy Ann Santos au cinéma Le Balzac avec « Dekada 70 » et « Ploning » le samedi 5 juillet à 19h30 et 21h30. Nathalie Baye : une vingtaine de films seront projetés au cinéma lArlequin (rue de Rennes, paris 6°). Rencontre à la BNF le samedi 5 juillet à 17h.  Soirée spéciale le samedi 5 juillet en présence de l’actrice au cinéma l’Arlequin à 20h avec « Les Bureaux de Dieu » de Claire Simon présenté à Cannes cette année à la Quinzaine des réalisateurs. A noter une possible séance de rattrapage d’un très beau film injustement ignoré à sa sortie « La Californie » de Jacques Fieschi le jeudi 3 juillet à l’Arlequin à 20h en présence du réalisateur.

Aki Kaürismaki : lintégrale de ses films sera projeté au cinéma Reflet Médicis (rue Champollion, Paris 5°). Rencontre le vendredi 4 juillet à 12h à la cinémathèque. Soirée hommage vendredi 4 juillet 20h en présence du réalisateur au cinéma lArlequin avec la projection de « Tiens ton foulard Tatiana ».

Jean-Claude Carrière : une quinzaine de films au cinéma Le Champo (rue des Ecoles, Paris 5°).

Rencontre avec lécrivain le jeudi 3 juillet 17h à la BNF animée par Michel Ciment. Soirée hommage le mercredi 2 juillet au cinéma le Champo à 20h avec la projection de «La Controverse de Valadolid» (1992). 


Une initiative me semble bienvenue quand on a perdu de vue feu le salon du livre du cinéma qui se tenait autrefois au Trocadéro. Paris-Cinéma et la Cinémathèque présentent Cinéditions dans les jardins du parc de Bercy du 4 au 6 juillet : salon du livre, de la revue de cinéma et du DVD. Pour fréquenter la cinémathèque, je peux confirmer combien ce lieu sur lequel donnent les baies vitrées du nouveau bâtiment de la cinémathèque est agréable, sous les frondaisons… A noter le dimanche 6 juillet à 11h une table ronde sur la nouvelle critique de film sur internet et les blogs…
Site officiel du festival…

Programme des avant-premières…

Programme et grille des horaires…

Mots clés:

Partager l'article

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

1 Comment

  1. Clarinda -  14 mai 2016 - 3 h 37 min

    Very sad to hear of the loss of Ian, I was just a teenager when we met but I loved their music and have it all here with me in Canada.Sue – John Durl#nkey&e8217;s sister.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top