"The Heartbreak kid" ("Les Femmes de ses rêves") : la dernière folie des frères Farrelly

Peter et Bob Farrelly, festival de Deauville, sortie le 28 novembre 2007

 

Edie, célibataire invétéré, s’en va fêter le jour de la Saint Valentin le mariage de son ex-fiancée que 5 ans avec elle ne l’avaient pas décidé à épouser… Son père, aussi bon vivant et trivial que son fils est sérieux, le pousse à se marier avec une ravissante jeune femme blonde, Lila, qu’il vient de rencontrer dans la rue où elle se faisait voler son sac. Conscient d’avoir rencontré la femme idéale, bardée de qualités, Edie franchit le pas. En voyage de noces au Mexique, la nouvelle épousée se laisse aller à être naturelle, c’est à dire hystérique, coléreuse et peu raffinée… Dans l’hôtel resort posé dans un paysage idyllique où ils sont descendus, Edie tombe alors amoureux de Melinda, une jeune femme brune tout aussi jolie que sa femme mais naturelle et pleine d’entrain. Cependant, Edie ne va pas pouvoir mener longtemps de front sa lune de miel et son nouveau coup de foudre…

—–

Ben Stiller
© Paramount Pictures France Galerie complète sur AlloCiné

 

Ben Stiller fait de plus en plus penser dans ses postures et son jeu à Louis de Funès, par exemple, quand il imite les quatre musiciens mexicains le poursuivant de tonitruantes aubades qu’il ne supporte plus… Le cheveu grisonnant, Ben Stiller s’est un peu assagi quoique ce rôle d’un célibataire déjà mûr lui donne l’occasion de largement s’épanouir en en faisant un poil moins et il y gagne…. Quelques scènes peuvent devenir cultes comme celle où Edie se fait piquer par une méduse, ce n’est pas la plus fine mais elle frappe fort.


Le père de Ben Stiller est interprété par son vrai père, un must, cest sûrement le personnage le plus piquant du film. La ravissante Michelle Monaghan, regard clair sous cheveux auburn, est Melinda (avec une voix grave et assurée qu’on ne lui a pas entendue en conférence de presse où elle semblait un peu intimidée avec les bavards frères Farrely) ; enfin, on note l’apparition d’Eva Longoria (parce quelle le vaut bien ?) dans un petit rôle.


Le propos des frères Farrelly en conférence de presse tient en une maxime : la transgression à tout prix, dépasser les limites, aller toujours plus loin et encourager les acteurs à prendre le risque d’être ridicules, à se dépasser… Les deux frères, dont Peter le plus extraverti des deux, sont demeurés de grands enfants, c’est ainsi qu’ils se présentent en public, ils veulent faire rire, retrouver les films qui les faisaient rire dans leur enfance. Pour leur travail, ils imaginent d’abord en amont les gags et il y a surenchère entre eux Pour « Les Femmes de ses rêves », tant qu’à être censuré, ils ont décidé de faire franchement une « sex comedy ». Malgré leur imagination débordante, il sagit en fait dun remake d’un film ancien mais les frères Farrelly trouvaient qu’un homme qui abandonne une femme peu séduisante pour une très belle, cétait trop convenu, chez eux, le héros/Ben Stiller va abandonner une femme superbe pour une femme non moins superbe…


N’étant pas une inconditionnelle de « Mary à tout prix » (avec Ben Stiller aussi), j’étais un peu réticente à aller voir ce film… Javais tort : ce film est extrêmement drôle, les deux réalisateurs venus présenter le film à Deauville sont restés pendant la durée de la projection (ce qui est rare) et ont pu entendre la salle hilare : c’était l’avant-première mondiale du film et ils avaient déclaré être ravis de démarrer avec un public français féru de comédies (et moins politiquement correct que les américains), ils ont vu juste.


En résumé, un rythme d’enfer pour cette comédie avec une BO intégrant des chansons de David Bowie, des successions de comiques de situation tricotant un scénario qui sait où il va, la dernière scène est savoureuse. Un succès assuré en perspective.


Michelle Monaghan et Peter Farrelly à la conférence de presse du film à Deauville le samedi 8 septembre 2007. Voir le récit de la journée et d’autres photos…


mini-pitch :
Comédie déjantée : un homme rencontre la femme de ses rêves et l’épouse mais celle-ci en profite pour redevenir elle-même après leur mariage… Pendant leur lune de miel, il en rencontre une autre tout aussi belle…

 

Notre note

3.5 Stars (3,5 / 5)

Mots clés: , , , , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Back to Top