« THE HIT » (1984) : Polar métaphysique de Stephen Frears

Puisque "Le Monde" a judicieusement publié dans son supplément du WE dernier "The Hit" (1984), le second film de Stephen Frears, futur président du festival de Cannes, c’est le jour ou jamais de visionner ce film…
Hommage au film noir dont il détourne les codes, et en premier lieu avec le sous-titre "Le Tueur était presque parfait", "The Hit" a été tourné douze ans après le premier film de Frears "Gumshoe" (1972), lui aussi inspiré des films noirs des années 40. Dans "The Hit", on retrouve le clin d’oeil appuyé à Humprey Bogart avec le personnage du tueur Braddock (John Hurt), allure, regard, tics. Mais la vedette va au personnage de Willie (Terence Stamp), balance de ses copains de braquage, qui, attendant depuis dix ans leur vengeance sous le soleil d’Espagne, a lu tous les livres des philosophes. Qualifié de polar métaphysique à sa sortie, le film inventif , original et déjanté, mérite sa réputation : à la fois film noir et réflexion sur le comportement vis à vis de la mort et surtout sur le sens du devoir broyeur des sentiments humains.

Partager l'article

Posted by:

zoliobi

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Back to Top