0A59C4DE-EC83-499E-9F92-5D0ADF92BBCD

«Hitchcock, les années Selznick» /coffret DVD ultra-collector

focus DVD Sortie DVD 29 novembre 2017

Pitch

Parution d’un coffret DVD avec 4 films d’Hitchcock du temps où, découvert par Selznick qui l’avait fait venir de GB, il devait composer avec lui...

Notes

Le coffret «Hitchcock, les années Selznick» paraîtra le 29 novembre et pas le  22. J’ai démarré cette nuit le livre qui accompagne ce coffret «La conquête de l’indépendance» @CarlottaFilms
La biographie de Louis Jourdan @Editions Séguier en dit déjà beaucoup sur Selznick et les acteurs et réal qu’il a lancés, son surinvestissement, ses prises de risques, son obstination chronophage à faire une star de sa future épouse Jennifer Jones («Duel au soleil p»), etc…
Ici, spécifiquement dans ce livre, c’est le vif conflit entre 2 approches cinéma, littéraire et émotionnelle pour le producteur Selznick, tout image et mise en scène pour le réalisateur Hitchcock.

4 Films dans ce coffret DVD ultra-collector et un grand livre.
REBECCA
NOTORIOUS (LES ENCHAÎNÉS)
THE PARADINE CASE (LE PROCÈS PARADINE)
SPELLBOUND (LA MAISON DU DOCTEUR EDWARDES)52200DFF-7566-4DAB-80B1-71B7FEBCA863 52667EB7-685C-454D-907B-0D6BA7308D71 BCE70857-5DCA-4563-B720-6FCE7FE25B83

4BAA78C2-DAD3-42C2-91E6-507516DDD0F7

 

Et aussi

Quand Truffaut (entretiens Truffaut/Hitchcock dans les bonus du coffret) disait que le film qu’il préférait d’Hitchcock était «Notorious», on n’est pas très étonné car il s’agit d’une histoire d’amour fou, très démonstrative, sous couvert d’un film d’expionnage où la fille d’un nazi, tombée amoureuse d’un agent du contre-espionnage, est chargée d’infiltrer un réseau nazi brésilien allant jusqu’au sacrifice d’épouser un homme qui lui fait horreur. Ingrid Bergman y est à son sommet de surjeu et m’a usée quand j’ai revu le film.. Dans «La maison du Docteur Edwardes », Ingrid Bergman y est un peu moins sûr jouante… et Gregory Peck, dans le rôle d’un amnésique dangereux, sujet à un complexe de culpabilité et guéri à l’arraché par une jeune psychiatre (Ingrid Bergman), prête à tout pour lui, sauve le film, mais des quatre films du coffret, ce sont les deux que j’aime le moins. Quant on sait que c’est Selznick qui a découvert Ingrid Bergman, on peut se demander si il ne l’a pas imposée au casting de ces deux films… (une idée tout à fait personnelle…)

Ainsi dans «Rebecca», il va imposer Joan Fontaine qui a la réputation à Hollywood d’être une piètre actrice et pourtant… En la post-synchronisant sur certains passages, en la mettant en valeur au montage, on se dit que Selznick avait fait le bon choix. Vivien Leigh (que j’adore) qui a fait des essais pour le rôle (bonus du coffret) avait trop de personnalité et il fallait une actrice neutre, presque fade, dans le rôle de la seconde épouse dévorée par le souvenir omniprésent de la première, la fameuse Rebecca. Le livre qui accompagne le coffret apprend un certain nombre de choses intéressantes, notamment ces approches radicalement différentes entre Selznick et Hitchcock à propos du scénario d’adaptation du livre de Daphné du Maurier. Dans «Le Procès Paradine », Selznick «case» une autre des ses découverte, la belle italienne Alida Valli, qui ne fera pas ensuite carrière à Hollywood et retournera en Italie. On modifie l’issue de l’intrigue pour raison de censure… Pour ma part, je préfère nettement ces deux films aux deux précédents.

 

Diffusion

Éditions Carlotta, sortie 29 novembre 2017.

Notre note

3.5 Stars (3,5 / 5)

Mots clés: ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Back to Top