A l'affiche DVD Avant-Premières
 
Ciné TV Cinéculte Festival

Derniers Articles
CinemaniaC

 

 

Follow Me on Pinterest
 

 

CinéManiaC


 

 

Voir le profil de Camille Marty sur LinkedIn

 CinémaniacVintage
(archives 2006/2007)

 

G+

CINEMANIAC sur Google+



Instagram

 

Tumblr

Agenda des festivals

   


USDeauville 2014 : "Whiplash" , le doublé Grand prix et prix du public

septembre 2014 ; Damien Chazelle, sortie 24 décembre 2014



18 - 09
2014
Version imprimable



 
PITCH.
Andrew rêve d'être le meilleur batteur du monde quand il rencontre Terence Fischer, un professeur féroce, voir sadique, une relation particulière se noue alors entre les deux hommes.









→ plus
Mots-clés : , , , ,

Lire la suite ...



Share


90
Lectures
0
commentaire




US Deauville 2014, l'effet Mick Jagger, producteur de "Get on up"

septembre 2014



13 - 09
2014
Version imprimable



 
sortie 24 septembre

 
Le 40° festival de Deauville qui ronronnait tranquillement s'est soudain électrisé avec l'arrivée de Mick Jagger, icône parmi les icônes, légende vivante du rock. Dispositif de sécurité maximum, les terrasses du CID fermées (le bar compris) hier depuis 15h pour une conférence presse programmée à 17h45. A l'hôtel Royal où il réside, on le fait passer par l'entrée de service, les fans sont déçus, à une heure du matin, la veille, retour d'un dîner à Honfleur, il revient sur ses pas et va leur dire des grands "Good night". On le verra en conférence de presse après un chemin de croix à attendre deux heures, ce qui oblige à sortir à la mi-temps du (bon) film en compétition "Love is strange" (on nous dit d'attendre sur les terrasses du CID plus d'une heure avant, on nous en fait sortir, parqués derrière une barrière, on rappelle les photographes, puis la presse, certains journalistes au masculin vous marchent dessus pour passer devant...), Mick Jagger est un homme aimable et souriant, parlant un français impeccable, qui aime rire avec l'équipe du film qu'il produit, ce pourquoi il est présent au festival de Deauville. Un biopic sur James Brown, "Get on up", qu'il a connu quand il avait, lui, 20 ans, à l'Appolo où ce dernier donnait 5 shows par jour, ce qui l'a fasciné (cette endurance) comme son impact sur le public dont "il faisait ce qu'il voulait"... 

Grande excitation aussi hier soir au CID pour la présentation du film en avant-première européenne, les invit difficiles à trouver... L'équipe du film est sur scène : Tate Taylor, le réalisateur, Chadwick Boseman, l'acteur principal, Brian Grazer, riche et prolixe producteur, qui a fait auparavant l'objet d'un hommage , et Mick Jagger co-producteur. Pendant ce temps, la conférence de presse de Pierce Brosnan vers 14h, venu présenter la veille un action movie musclé, "The November man", n'a pas dû attirer pas grand monde. Et la présentation de "Pasolini" par Abel Ferrara à la même heure que la fameuse CP de Jagger, créait la frustration... Bon! On a pas le don d'ubiquité...


→ plus
Mots-clés : ,

Lire la suite ...



Share


170
Lectures
0
commentaire




US Deauville 2014, Gregg Araki en compétition adapte Laura Kasischke : "White bird"

septembre 2014



11 - 09
2014
Version imprimable


Ray Liotta en conférence de presse mardi au CID




sortie 15 octobre ; sortie 24 septembre


Eté indien à Deauville. Mine de rien, la clôture approche à présent décalée au samedi, le dimanche étant dévolu au "rattrapage" de tous les films en compétition. Hier, deux films en compétition avec un point commun : la mort d'un être demeuré vivant, fantasmatiquement parlant... Le matin, plongée dans un univers onirique sophistiqué avec "Jamie Marks is dead" dont on attendait beaucoup (même producteur que le fameux "Les Bêtes du sud sauvage") mais ce fantôme (sosie d'Harry Potter!) ne m'a pas emmenée dans le rêve éveillé d'un étudiant hanté par la mort d'un camarade mais plutôt dans la sommeil... L'après-midi, "White bird" : quand Gregg Araki adapte Laura Kasischke, son univers de revenants, de personnages absents-présents, il y avait de quoi être dubitatif, pourtant, le résultat est magnifique : depuis longtemps, Gregg Araki voulait faire revivre l'univers des années 80, ici, on est en 1988, la mère d'une ado de 17 ans disparaît mais a-t-elle jamais été vraiment présente dans ce foyer de desperate housewife qu'elle abhorre? Eva Green est magnifique dans ce rôle de femme désespérée par son âge, sa vie, son mari. Bien entendu, l'univers de Gregg Araki, stylisé, provocateur, même s'il est en sourdine, laisse son empreinte, la fin, par exemple, est loufoque mais il respecte l'esprit du livre, très beau film qui devrait compter au palmarès.

La compétition est très hétérogène cette année, il y a des poids lourds dont la date de sortie et proche et des petits films cinéma indépendant plus dans l'esprit des années précédentes ; cependant,  on n'a pas toujours de bonnes surprises, hier, "Uncertain terms", était un efficace soporifique (de bon matin) narrant l'arrivée dans un camp de jeunes femmes enceintes du neveu, homme à tout faire, de la castratrice directrice de l'établissement, lourd...

PS. Oublié le film en compétition "The good lie", pesante grosse production avec Reese Witherspoon : typiquement le film intouchable à cause de son sujet (quatre orphelins rescapés de leur village au Soudan, réfugiés dans un camp des Nations Unies et expatriés vers les USA) mais, au final, un coulis indigeste de bons sentiments...


→ plus
Mots-clés : ,

Lire la suite ...



Share


188
Lectures
0
commentaire




US Deauville 2014, déjà un film d'exception en compétition "Un Homme très recherché"

septembre 2014



08 - 09
2014
Version imprimable





 
Le festival du film américain, millésime 40, a ouvert vendredi soir avec une brassée d'hommages notamment à Robin Williams et Lauren Bacall. Puis, on a présenté le jury XXL de cette 40° édition composé des présidents de précédentes éditions sous la houlette de Costa-Gavras dont Pierre Lescure (nouveau délégué du festival de Cannes) qui se chargera ensuite avec panache de l'hommage à l'actrice Jessica Chastain. Enfin, le film, "Magic in the moonlight", un excellent Woody Allen dans le mood Hercule Poirot avec le génial Colin Firth, il était temps qu'Allen s'intéresse un peu plus aux acteurs au masculin... Mais ensuite, un WE sous le signe de la cuisine, deux avant-premières culinaires samedi et dimanche (pas trop mon truc, les fournaux... "Les Recettes du bonheur" et "Chef").

Parallèlement, la compétition a démarré dès le samedi avec déjà un petit chef d'oeuvre "Un homme très recherché" d'Anton Corbijn (sortie 17 septembre) d'après John le Carré, un film plus que parfait avec un Philip Seymour-Hoffman immense ; comment fera-t-on maintenant pour trouver un meilleur film durant la suite de la compétition? On a cependant noté l'enthousiasme du public pour "Cold in july", film inégal qui en fait trop, cherchant son style, sur un drame de l'autodéfense avec deux ex sex-symbols des années 80 reconvertis en vétérans de charme : Sam Shepard et Don Johnson.
→ plus
Mots-clés : ,

Lire la suite ...



Share


219
Lectures
0
commentaire




"Le Jour se lève" : melodrame social coup de poing / sortie DVD

Marcel Carné, 1939, reprise en salles 24 + sortie DVD + reprise en salles23 septembre 2015



04 - 09
2014
Version imprimable







PITCH.
La dernière nuit d'un homme qui vient de tuer son rival. Enfermé dans une chambre,  cerné par la police, ils se souvient.











→ plus
Mots-clés : , , , , ,

Lire la suite ...



Share


321
Lectures
0
commentaire




"Lilith" : l'amour fou / sortie DVD

Robert Rossen, 1963, sortie DVD février 2014



12 - 08
2014
Version imprimable

 


 
PITCH.
Un aide-soignant, ancien soldat, tombe amoureux d'une patiente nymphomane de l'asile psychiatrique où il vient d'être engagé.









→ plus
Mots-clés : , , , ,

Lire la suite ...



Share


802
Lectures
0
commentaire



Articles suivants


(c) 2007 - CineManiaC

turbine sous Viabloga grâce au thème Federico de Labosonic.

Mentions légales

Contact - Liens et partenaires