« Le Baiser de la femme-araignée », sortie DVD d’un incontournable film culte

Hector Babenco, 1985, sortie DVD 16 février 2011

Pitch

Pour oublier les nuits en prison et la solitude, pour apaiser les souffrances de son codétenu, régulièrement torturé, Molina raconte à Valentin des histoires rêvées, inspirées de vieux films qui ont peuplé son imaginaire.


C’est sûrement un des plus beaux films brésiliens de ces vingt ou trente dernières années, réalisé en 1985 par Hector Babenco, transfuge argentin naturalisé brésilien, qui avait déjà frappé fort en 1981 avec « Pixote, la loi du plus faible ». La performance de William Hurt est ahurissante, malgré son prix d’interprétation à Cannes en 1985, vous n’en reviendrez pas que William Hurt soit un aussi grand acteur après avoir vu sa prestation  bouleversante dans « Le Baiser de la femme-araignée » (« O Beijo da mulher-aranha »). Huis-clos carcéral fantasmagorique, allégorique, tête à tête entre deux hommes que tout sépare, enfermés dans la même cellule, Valentin, un journaliste révolutionnaire et Molina, un exhibitionniste gay condamné pour une affaire de moeurs.
Un somptueux mélodrame, devenu culte avec le temps, à la fois réaliste et poétique, unique, déroutant, digne et poignant, qui risque bien de faire craquer les coeurs les plus secs.



photo Carlotta


DVD double avec bonus. Editions Carlotta. Sortie 16 février 2011.
Bonus :
« Les Secrets de la femme-araignée » (9′) : le parcours de Manuel Puig, l’écrivain argentin du roman éponyme dont est adapté le film.
« La Femme-araignée tisse sa toile » (109′), film inédit de David Weisman (2008) : un voyage rétrospectif au coeur du film.
 


 

Notre note

(5 / 5)

Mots clés: , , , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top