Pilote « True detective » S2 (+ « Ballers » + « The Brink »)

focus TV Séries OCS et Canal Sat US+24, à partir du 22 juin 2015

Pitch

On a changé les acteurs, le lieu, le script, le réalisateur... On passe des rituels sataniques de la Louisiane (saison 1) à la corruption politico-financière des faubourgs de la cité des anges (saison 2). Que reste-t-il de "TD" hormis le titre?

Notes

"TD" saison 2 (photos HBO)

« TD » saison 2 (photos HBO)

 

Après le succès quasi-immédiat (dès les premiers épisodes, la série était déjà culte) de « True détective » saison 1, il en fallait beaucoup pour assurer la relève sans les deux acteurs principaux : Matthew Mc Conaughey et Woody Harrelson.

La solution s’impose alors : chaque saison sera indépendante de la précédente, qu’il s’agisse de l’histoire, des acteurs et même de la région ou pays. On passe donc ici de la Louisiane et ses démons à la Californie et sa corruption légendaire. On change également de réalisateur, adieu à Cary Fukunaga remplacé par plusieurs réalisateurs se relayant. De deux personnages principaux, on passe à trois : deux hommes, une femme, Ray (Colin Farrell), un détective sans scrupules lié au chef de la mafia locale, Frank (Vince Vaughn), un chef d’entreprise véreux le jour, mafieux la nuit, et Ani (Rachel Mc Adams), inspectrice de police, seul personnage intègre, assistée de Paul, (Taylor Kitsch) ancien vétéran et agent de police.

« Rythme lent, dialogues percutants, acteurs renversants », voilà ce qu’on disait (critique « Le Figaro »), à juste raison, de la saison 1. Dans ce pilote de la saison 2, rien de tout cela mais un polar sombre, qu’on a encore assombri pour donner un ton crépusculaire, pour tenter un style noir c’est noir, des personnages corrompus façon Ellroy (d’autant qu’on est près de LA), avec des bons acteurs et des dialogues classiques. Cela pourrait très bien ne pas être la saison 2 de « True détective » mais une nouvelle série qu’on aurait pu appeler « Vernon corruption », par exemple… Cela aurait évité de faire la comparaison…

L’histoire : dans une ville inventée, Vinci (correspondant à Vernon), à la veille de la signature d’un contrat, un politicien corrompu est retrouvé assassiné après avoir été torturé. On dépêche alors trois enquêteurs pour traquer le tueur. Banlieues crades et corruption politico-financière on remplacé les marécages sataniques de la saison 1. Versant familial (qui n’existait pas dans la saison 1), Ray s’occupe de son fils dont la mère, son ex-épouse, fut autrefois violentée, enceinte, une blessure qui ne cicatrise pas.

On regardera sans doute la suite mais on n’est pas pressé… J’ai en magasin le DVD de la saison 1, nostalgie d’une série tellement atypique et addictive…

 

TD saison 1

« TD » saison 1

TD Saison 1 (photos HBO)

« TD » Saison 1 (photos HBO)

 

Et aussi

Lors de cette soirée organisée par OCS et Canal Sat lundi dernier, on a présenté trois pilotes de séries programmées en US+24 c’est à dire au lendemain de leur diffusion américaine.

Outre la saison 2 de « True détective », on a pu voir les pilotes de deux autres séries : « Ballers » et « The Brink ».

photo OCS

photo OCS

« Ballers »

Comédie dopée à la testostérone, « Ballers » met en scène une ancienne star du sport, Spencer Strasmore, reconvertie en un agent un peu spécial : le manager financier des plus jeunes et aussi des retraités gérant ainsi et les ego surdimensionnés et les fortunes XXL de ses clients. Le sujet n’est pas nouveau (à la rentrée, la série avec Ray Donovan, dans un univers différent, traitait à un peu du même sujet) mais c’est tonique, mené par un acteur de films d’action, lui-même ancienne star du catch, un « surhomme » à la stature impressionnante : Dwayne « The Rock » Johnson.

 

« The Brink »

Je n’ai pas vu grand chose de ce pilote, ayant été obligée de partir, mais il semble qu’on ait affaire à un « Homeland » fauché et parodique où le sort de la planète dépend de trois branquignols (dont un interprété par Tim Robbins), si j’ai bien compris… (drôle, d’après les retours sur Twitter)…

 

Notre note

(3,5 / 5)

Mots clés: , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top