« Precious » en compétition ovationné, Hommage à Andy Garcia et « City island »


Jean-Loup Dabadie, Elsa Zylberstein, Andy Garcia au CID
Journée paresseuse, les derniers moments d’été, le matin, Harrison Ford arrive avec sa compagne Calista Flockhart, escorté par la police locale, les fans l’appelent, il hésite et va signer quelques autographes à l’entrée du parking de l’hôtel Royal mais son jour J est demain samedi. Arrivé la veille avec sa fille comédienne, Andy Garcia est allé aussitôt se promener à Honfleur ; en retard, lui aussi, aujourd’hui pour sa conférence de presse avec Raymond de Felitta, le réalisateur du film « City island » projeté le soir, et sa fille Dominik Garcia-Lorido qui y joue le rôle de sa fille. Une comédie vaudevillesque qui ressemble plus à du théâtre de boulevard filmé qu’à une oeuvre de cinéma. Exit le séducteur des années 80, Andy Garcia, qui semble en symbiose avec son réalisateur comme s’il avait fait lui-même le film, verse dans la comédie familiale, le comique de situation, donnant de sa personne pour faire le clown et ça a plu aux festivaliers du CID. 

  
Andy Garcia et sa fille Dominik Garcia-Lorido   /   sortie 20 janvier 2010

   

Pour l’hommage à Andy Garcia, outre Jean-loup Dabadie qui est au jury, on a invité Elsa Zylberstein, sa partenaire dans « Modigliani », l’actrice  longiligne en plate robe blanche, extensions de cheveux et drôles de joues rebondies, se lance dans un monologue long et sophistiqué à l’adresse d’Andy Garcia, la salle s’ennuie, elle s’en excuse. Andy Garcia est si ému qu’il peine à trouver ses mots, on sent qu’il lui faudrait pouvoir utiliser sa langue d’origine l’espagnol, il tamponne ses paupières avec un mouchoir, on se souvient de sa réponse l’après-midi à la conférence de presse quand une question a porté sur ses débuts, il a répondu l’exil cubain, la consolation par l’art, les années de galère à ne pas être payé pour jouer. Aujourd’hui, il a réalisé beaucoup de ses rêves mais il insiste qu’il en possède encore en réserve.
 

    
Elsa Zylberstein et Andy Garcia, l’équipe du film « City island », Dominil Garcia-Lorido, Andy Garcia, Raymond de Felitta

Côté compétition, le jury a participé à une standing ovation cet après-midi pour un film déjà présenté à Cannes dans la section Un Certain regard qui semble faire l’unanimité : le bouleversant « Precious » de Lee Daniels, bien parti pour obtenir le grand Prix à Deauville. Lire la critique du film…
 


En fin d’après-midi, on avait mis le paquet pour réanimer le lounge Orange sur la pelouse devant l’hôtel Royal en invitant Emma de Caunes à venir mixer, Dany Boon (vraie star de ce 35° festival) et son épouse à faire un coucou, un peu toute presse sur place, une somité du CNC, etc… Opération réussie, l’heure du champagne aidant, c’était comble. L’occasion de  poser pour la  photo des cinéblogueurs/euses présents à Deauville included notre confrère Laterna Magica venu pour le WE.

3 cinéblogueuses à Deauville…
CinéManiaC, In The Mood for cinéma, Une Dernière séance? 

3 cinéblogueuses + 1 cinéblogueur : Laterna Magica
(Melissa, Camille, Benoit, Sandra)

Partager l'article

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Back to Top