« Le 7ième juré » : quand Lautner excellait en noir

focus film Georges Lautner, 1962, Ciné+Classic

Pitch

Une jeune femme trop jolie et trop libérée est étranglée. Les notables de la ville s'empressent d'arrêter son fiancé tout aussi dérangeant qu'elle...

Notes

Georges Lautner n’a pas toujours tourné des comédies, loin s’en faut, « Les tontons flingueurs » l’ayant figé à jamais dans le statut de réalisateur de films drôles… Mais les fans de « La route de Salina », génial polar hippie pervers, tourné par une équipe sous acide en décor naturel, savent que Lautner est capable de tout…

Critic http://www.cinemaniac.fr/la-route-de-salina-the-road-to-salina-polar-hippie/

Une journée à la campagne. Grégoire Duval (Bertrand Blier), sa femme (Danièle Delorme) trop blonde au visage de poupée, et leurs deux enfants, déjeunent dans une auberge. Soudain, ce respectable pharmacien de l’université de Strasbourg s’éloigne dans les champs mitoyens et perd la tête en apercevant une jeune femme, torse nu, qui rêve de manière très sensuelle. Il se jette sur elle. Elle se débat, hurle, il l’étrangle pour la faire taire. De ce jour, Grégoire Duval, dont on entend toutes les pensées en voix off, ne supporte plus sa famille, surtout son épouse qu’il aime par habitude quand il a fui lâchement son grand amour, Nadia, au temps de la fac, à 25 ans… Il avait oublié cette passion qui le ronge de l’intérieur, et, soudain, il va peu à peu se souvenir de tout, comment en est-il arrivé à épouser l’ambitieuse Geneviève, à être ce pharmacien qui va jouer au bridge une fois par semaine avec tous les notables de Pontarlier. Un seul d’entre eux à une liberté de ton et de penser que les autres lui pardonnent car il est vétérinaire et nécessaire au groupe… Le seul qui rendra la main à Grégoire au seuil de se livrer à la police en lui expliquant que tous ont tué la belle Catherine Nortier à leur manière et qu’il a porté le dernier coup, fatal.

 

"Le 7ième juré"

« Le 7ième juré »

Et aussi

Ce film de 1962, où Lautner s’offre le luxe du noir et blanc, est d’une violence et d’une cruauté inouïes. Procès des préjugés de notables respectables, d’une bourgeoisie à l’esprit étriqué dans une petite ville de province, entité féroce qui tue celui qui n’est pas des leurs ou celui qui tente de s’échapper du groupe…

Une jeune femme trop libre, Catherine Nortier, que tous connaissent de vue, qui dérangeait par sa beauté, son rire et ses amants, est étranglée ; au procès de Sylvain Sortal, « fiancé » de Catherine, accusé du meurtre, un innocent commode, bellâtre fainéant,  aux mœurs légères, vivant aux crochets des femmes, le septième juré, soit le pharmacien Grégoire Nortier, nommé d’office juré de cette cour d’Assises, s’obstine à le faire acquitter contre l’avis général de ses amis notables qui demandaient la peine de mort… Pourtant, si certains, après le procès, ont des soupçons, ils sont vite rassurés ou se taisent, tous immergés dans un déni collectif de classe sociale, refusant qu’un des leurs soit l’assassin.

"Le 7ième juré"

« Le 7ième juré »

Une atmosphère grise et oppressante un peu Simenon sauf le texte, les répliques, dont chaque mot est trempé dans du vitriol. Ce que pense en off Grégoire de sa femme, les interventions belliqueuses et bornées des notables, le comportement hypocrite de tout un chacun, la peur le disputant au poids des préjugés, le spectateur n’a pas un moment de répit : suivant les tortures morales intérieures de Grégoire qui, paradoxalement,  en retrouvant les notions et de bien et de mal, réclame vainement une sanction, qu’on l’arrête pour son crime et le mette en prison afin de le délivrer de celle d’une existence que désormais il vomit. Mais le groupe des notables sait se défendre et couper les branches d’un arbre qui se rebiffe…

Un des meilleurs rôles de Bernard Blier… à contre-emploi, glaçant…

 

Diffusion

CANALSAT A LA DEMANDE

CINÉ+CLASSIC

Notre note

(5 / 5)

Mots clés: , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top