« Golden glove » : le bar du gant d’or

focus film Fatih Akin, 26 juin 2019

Pitch

Au bar du Gant d’Or, Hambourg, années 70, un pauvre type devient la nuit un dangereux serial killer.

Et aussi

Le dernier film de Fatih Akin n’est pas, a priori, pour les âmes sensibles quoique… Golden Glove est le nom d’un bar sordide dans le quartier interlope de St Pauli dans le Hambourg des années 70. Une cour des miracles s’y retrouve dont Fritz Honda, un pauvre type, un loser sale, très laid et répugnant. Des anciennes prostituées âgées et sans le sou y attendent qu’on leur paye un verre. Le patron s’appelle Anus, faut le faire!

Sous des apparences placides, Honda est un serial killer qui emmène des femmes dans son appartement crasseux sous les combles et, furieux d’être impuissant, les assassine à la moindre moquerie. Le plus terrible dans ce film, c’est ce taudis jamais nettoyé où loge Honda, des affiches usées de jeunes nus aux murs, des vieilles poupées, un vieux frigo, et cette odeur fétide dont le tueur prétend qu’elle provient des voisins grecs du dessous qui cuisinent! Une odeur de sang, etc…

Quand Honda découpe des victimes avec les moyens du bord et les emballe par morceaux dans des sacs poubelle… (incroyable mise en scène des premières scènes avec une image exactement comme dans les seventies, hâve, rougie, imparfaite), il ronchonne, essoufflé, obligé de faire des pauses en buvant un petit verre… Il nettoie les lieux ensuite très sommairement… Au Golden Glove sur un juke-box, comme chez lui sur un tourne-disques, on passe des musiques sirupeuses nostalgiques qui font monter les larmes aux yeux…

Des scènes qui auraient pu être insoutenables sont filmées en hors champs, on entend néanmoins le son, ce qui est pire pour la plupart des spectateurs dont l’imaginaire est alors en marche, pas moi, je n’aime pas le rouge…

Un film très fort qui réussit la prouesse de créer chez le spectateur une certaine empathie pour ce pauvre type à qui le réalisateur donne une réelle humanité. 

Notre note

(4,5 / 5)

Mots clés: , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top