La genèse de "The Indian runner"

Quand il avait 20 ans, la fiancée de Sean Penn n’était autre que Pamela
Springsteen. Un soir qu’il écoutait « Nebraska »de Bruce Springsteen dans
l’appartement qu’il partageait avec elle à New York, il fut subjugué et
Pamela appela son frère au téléphone. Sean Penn demanda l’autorisation
à Bruce Springsteen de tirer un scénario de sa chanson et la réponse
fut évasivement oui. Quand il repris le, projet en 1991, Pamela
Springsteen était sortie de sa vie depuis longtemps. Ses réalisateurs
cultes : John Cassavetes et Hal Ashby étant morts, il décida de diriger
le film et se mit à lui-même à l’écriture du scénario, il y pensait
depuis si longtemps que les choses semblaient claires dans sa tête. Le
sujet du film, « The Indian Runner », comme celui de la chanson Nebraska
est la relation entre deux frères aux antipodes : un garçon soucieux de
sa famille et raisonnable opposé à un frère caractériel et alcoolique
ancien vétéran du Vietnam. Sean Penn a confié être plus concerné par
les relations entre frères que ceux entre parents et enfants.

—–
Pour
jouer un des deux frères, Sean Penn avait pensé à son propre frère,
Chris Penn avec qui il avait partagé l’affiche de « Comme un chien
enragé » mais ce dernier, sujet à des problèmes de toxicomanie, déclina
l’offre. Pour le rôle de Joe, il se tourna alors par hasard vers David
Morse qu’il avait vu à la télévision par hasard en allant chercher sa
future femme Robin Wright qui tardait à se préparer et avait laissé sa
télé allumée. Le rôle de Frank, le bad boy échut à Viggo Mortensen :
pour le coacher, Penn fit appel à un ami membre des Hell’s angels car
il envisageait le personnage comme « un chien qui aboit et mord ». Pour
jouer la petite amie de Frank, Penn engagea Patricia Arquette qui
n’était pas connue alors et qui deviendrait ensuite la femme de son ami
Nicolas Cage. Charles Bronson et Dennis Hopper ne se décidèrent à
accepter des rôles que quand le projet fut sur rail, Sean Penn n’ayant
jamais réalisé de film auparavant.

La vison du cinéma de Sean
Penn était de se rapprocher le plus possible de l’esprit des films
indépendants de NY, lui qui sortait du sérail de Hollywoood. Pour cela,
il commenca par un casting atypique avec des acteurs peu connus du
moins à l’époque et selon la méthode Cassavetes qui travaillait en
famille et toujours avec la même troupe, il engagea sa mère, l’actrice
Elein Ryan pour jouer Mrs Baker…


Mots clés: , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Back to Top