« Les Eblouis du cinéma »: embarquement pour la passion

Julien Sauvadon et J. Jacques Bernard, diffusion CinéCinéma Classic le 27 février 2010
Moi, j’aime Jean-Jacques Bernard, ce critique de cinéma qui oeuvre sur CinéCinémaClassic*** représente une espèce en voie de disparition : une sorte de professeur de cinéma sur mesure à la culture encyclopédique mais au discours subtilement vulgarisé, garanti sans jargon, qui transmet sa passion du cinéma avec une jubilation si communicative qu’il est difficile de ne pas regarder un film quand il vient de le présenter… Aussi, quand j’ai entendu dire qu’il avait coréalisé un documentaire sur le cinéma, « Les Eblouis du cinéma », j’ai tendu l’oreille… D »autant qu’il a une voix de velours… 

 

Comment se porte la cinéphilie aujourd’hui? 95% de la population française irait encore au cinéma… « Du temps perdu? » questionne Vincent Delerm… La cinéphilie au sens d’amour inconditionnel du cinéma, d’addiction, de  passion. Ces accros des salles obscures qui sont « passé » au DVD… Comme le fait remarquer JJ Bernard, l’arrivée de la vidéo dans les années 80 a révolutionné le comportement du cinéphile, autrefois on avait vu un film, aujourd’hui, on l’a, on le possède, refus de l’éphémère dont on garde une trace gravée sur une cassette vidéo, un DVD…
—–
Julien Sauvadon, reporter à France 3, a promené sa caméra en France d’une salle d’avant-première à Lyon, où l’équipe du film de Jacques Audiard présente « Un Prophète », au placard de cet ancien monsieur Cinéma** qui a remplacé la vaisselle  par des vidéos. Soient deux cinéphiles collectionneurs et célibataires que seul l’âge  et la technologie différencient, le premier, trentenaire, filme ses rencontres avec les équipes des films en promo, le second visionne encore les enregistrements de ses passages à la télé. L’ex-Monsieur cinéma a un ami d’enfance de son âge, environ 80 ans, durant l’hiver, l’autre exilé à Panama, il lui enregistre une liste de films de 3 mètres de long. Exit les actrices qui les faisaient rêver, Ava Gardner, Barbara Stanwyck, face à des comédiennes au naturel, mal coiffées, pas glamour, depuis la Nouvelle Vague, ces deux-là ne rêvent plus…


© CinéCinéma Classic et France 3

Interventions multiples d’un sociologue analysant les mécanismes d’identification de soi et de sa vie perçus « en mieux » au cinéma et de deux réalisateurs, Patrice Leconte, dubitatif vis à vis du collectionneur compulsif, Benoit Jacquot nostalgique du temps où on allait voir un film comme un spectacle. Thierry Frémeaux, délégué général du festival de Cannes, qu’on découvre hors tapis rouge en cinéphile investi, ravi que la cinémathèque ait enfin déterré Julien Duvivier pour une rétrospective. Excepté le blog la findufilm.com, le film fait quasiment impasse sur ciné et internet, le sujet est ailleurs, intérieur  : le comportement du cinéphile, le pourquoi de la cinéphilie, la dépendance au cinéma, les dingues de ciné, les monsieur tout le monde qui absorbent leur dose quotidienne de films loin du monde réel et même virtuel… Ainsi, une propriétaire d’un des derniers vidéoclubs occupe le terrain, consciente de le menace du téléchargement sur ce type de commerce qui a quasiment disparu.
C’est un documentaire sweet&sour s’immisçant dans l’intimité de passionnés de ciné à la fois attristés et réanimés par la nostalgie d’un cinéma qui n’existe plus, collectionnant les films archivés sur des supports sur le point de disparaître, Cassette vidéo, DVD, et même Blue-Ray, avec l’humidité, les vidéos du résident de Panama ont séché, collé, il a été obligé de les jeter, en pleurs. Et si le téléchargement, la VOD, le streaming, la dématérialisation des supports annonçaient le retour de l’éphémère, du film qu’on a vu, dont on se souvient, pas du film qu’on possède?


Bande annonce « LES EBLOUIS DU CINEMA »
envoyé par fredandthecity. – Films courts et animations.
« Les Eblouis du cinéma » de Julien Sauvadon et Jean-Jacques Bernard.
Sur CinéCinémaClassic le 27 février 2010 à 18h50.
On peut également
télécharger le film gratuitement sur le site de France 3

 


*** « Boulevard du Classic » présenté par Jean-Jacques Bernard sur CinéCinémaClassic
** « Monsieur Cinéma », émission présentée par Pierre Tchernia et Jacques Rouland le dimanche après-midi de 1967 à 1982 (seconde chaîne de l’ORTF, puis Antenne 2)

Mots clés: , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Back to Top