38°Festival du cinéma américain de Deauville, année Friedkin : Master Class, "Killer Joe", hommage…

   
Demain soir vendredi 31 aout, s’ouvrira le 38° festival du film américain de Deauville avec un des films en compétition « Robot and Franck » (sortie le 19 septembre) de Jake Schreier. Pas mal de films présentés lors de cette édition sortiront en salles bientôt, qu’il s’agisse des avant-premières ou de certains films en compétition dont trois sont des transfuges des sections parallèles du dernier festival de Cannes : le magnifique « Les Bêtes du sud sauvage » (Un Certain regard), « Wrong » de Quentin Dupieux (Semaine de la critique) et « The We and the I » de Gondry (Quinzaine des réalisateurs). On retrouve dans la compétition des réalisateurs découverts lors des précédentes éditions comme Lynn Shelton avec « Your sister’s sister », Prix révélation en 2009 pour « Humpday ».Dans les avant-premières, « Killer Joe » (sortie 5 septembre) de William Friedkin dont le moins qu’on puisse dire est qu’il est à l’honneur en France en ce moment : hier mercredi à la cinémathèque française pour son nouveau film, ce soir jeudi présentant la nuit de la peur à l’Arlequin qui démarrait avec « L’Exorciste », enfin, l’objet d’un hommage à Deauville où il donnera également le dimanche 2 septembre (à 14h, salle Lexington) une Master Class.

——
Hommages aussi à la productrice Paula Wagner, à Harvey Keitel, Liam Neeson avec l’avant-première de « Taken 2 » (vendredi 7 septembre) et Salma Hayek (le samedi 8 septembre) avec l’avant-première « Savages » d’Oliver Stone, film de clôture. Docs de l’oncle Sam, Nuits américaines (on doit à la carte blanche à Agnès B la diffusion du culte « Reflets dans un oeil d’or » de John Huston avec Liz Taylor et Marlon Brando), les habitués de Deauville retrouveront leurs rendez-vous. Une nouveauté cette année : une conférence sur l’influence du cinéaste Jean-Pierre Melville sur le cinéma américain (jeudi 6 septembre à 17h) qui promet d’être très intéressante. 


« Killer Joe » (photo Pyramide)


« Killer Joe » (sur lequel je reviendrai) est magistralement mis en scène, comme tous les films de Friedkin, mais trop dans la tendance des frères Coen ou de Tarantino de ces polars parodiques tendance westerns urbains avec des voyous tarés et amoraux, brutes primaires (acteurs surjouant) qui s’étriprent joyeusement avec une bonne dose de violence absurde, gratuite, ludique. On attendait à un projet plus personnel de la part de Friedkin que de « suivre le mouvement » d’autant qu’on a peu trop vu ce genre de films, qui, s’ils amusaient et surprenaient au début, finissent par lasser à la longue…
Ici, à Dallas, un loser (Emile Hirsch), poursuivi par des truands sanguinaires à qui il doit de l’argent, projette de faire assassiner sa mère dénaturée, avec la complicité de son père, de sa belle-mère et de sa soeur, pour toucher la prime d’assurances qu’ils se partageront. Pour cela, la famille engage un flic qui fait des « petits boulots » pour arrondir les fins de mois, soit tueur à gages à temps partiel, un certain Killer Joe (Matthew McConaughey), caricature du sherif des villes, cruel et sophistiqué, vêtu de noir des pieds à la tête, un chapeau noir du grand ouest sur la tête. Comme ils n’ont pas d’argent pour payer d’avance le contrat, la famille donne Doddie, la petite soeur de 12 ans, Lolita de pacotille, en caution à Killer Joe…
——

 


Marlon Brando et Liz Taylor dans « Reflets dans oeil d’or » (1967)

COMPETITION

« BEASTS OF THE SOUTHERN WILD » de Benh Zeitlin (sortie 12 décembre 2012)
(« LES BÊTES DU SUD SAUVAGE »)

« BOOSTER » de Matt Ruskin

« CALIFORNIA » SOLO de Marshall Lewy

« COMPLIANCE » de Craig Zobel (sortie 26 septembre 2012)

« ELECTRICK CHILDREN » de Rebecca Thomas (sortie 9 janvier 2013)

« FOR ELLEN » de So Yong Kim (sortie 19 septembre 2012)

« FRANCINE » de Brian M. Cassidy & Melanie Shatzky

« GIMME THE LOOT » dAdam Leon (sortie janvier 2013)

« GOD BLESS AMERICA » de Bobcat Goldthwait (sortie 10 octobre 2012)

« ROBOT and FRANK » de Jake Schreier (sortie 19 septembre 2012)

« SMASHED » de James Ponsoldt

« UNA NOCHE » de Lucy Mulloy

« THE WE AND THE I » de Michel Gondry (sortie 12 septembre 2012)

« YOUR SISTER’S SISTER » de Lynn Shelton (sortie 10 octobre 2012)

« WRONG » de Quentin Dupieux (sortie 5 septembre 2012)

AP

« KILLER JOE » de William Friedkin (sortie 5 septembre 2012)

« BACHELORETTE » de Leslye Headland (sortie 17 octobre 2012)

« THE BOURNE LEGACY » (« JASON BOURNE : LHÉRITAGE ») de Tony Gilroy (sortie 19 septembre 2012)

« DEADFALL » (« BLACKBIRD ») de Stefan Ruzowitzky

« LAWLESS » (« DES HOMMES SANS LOI ») de John Hillcoat (sortie 12 septembre 2012)

« RUBY SPARKS » (« ELLE S’APPELLE RUBY ») de Jonathan Dayton & Valerie Faris (sortie 3 octobre 2012)

« SAVAGES » dOliver Stone (sortie 26 septembre 2012)


http://www.festival-deauville.com

Mots clés: , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Back to Top