12234E36-5055-4A96-B06A-34802FA6532E

«A l’heure des souvenirs » / sortie DVD

focus DVD Ritesh Batra, sortie DVD 3 octobre 2018

Pitch

Un sexagénaire est légataire du journal intime de son meilleur ami d’université à qui il n’a jamais pardonné d’avoir épousé la femme aimée de sa jeunesse.

Notes

Photo Wild Side

Photo Wild Side

Tony Webster, sexagénaire, a une vie plate ni heureuse ni malheureuse. Divorcé d’une épouse avec qui il garde de bonnes relations, une fille sur le point d’accoucher, tout cela lui est peu indifférent. C’est pour cela et pour son obsession pour son amour de jeunesse, Veronica, que sa femme a demandé le divorce. Bien qu’il n’en ait pas vraiment conscience, Tony Webster n’a jamais mentalement quitté son passé et sa jeunesse, jamais oublié la trahison de Veronica qui avait épousé son meilleur ami, Adrian Finn, qu’il lui avait lui-même présenté…

Soudain, il apprend que la mère de Veronica, qu’il n’a jamais revue, pas plus que Veronica, vient de mourir, et lui lègue dans testament le journal intime d’Adrian Finn. Exhumé enfin de sa torpeur, Tony veut absolument lire ce journal mais il est introuvable. Il est alors obligé de revoir, presque 50 ans après la période de l’université, la dite Veronica afin de le lui réclamer directement. Elle a perdu l’insouciance de leur jeunesse et semble lui en vouloir d’une lettre extrêmement méchante qu’il avait envoyé au couple qu’elle formait avec Adrian peu avant leur mariage. Elle lui en donne d’ailleurs une copie… (il semble qu’il avait oublié cette lettre au vitriol et surtout n’en avait pas mesuré les conséquences…)

 

Et aussi

«A l’heure des souvenirs» est un petit film délicieux de Ritesh Batra («The Lunchbox»), adaptation d’un roman de Julian Barnes, qui paraîtra en DVD/VOD le 3 octobre 2018 chez Wild Side.

Photo Wild Side

Photo Wild Side

Un film sur la nostalgie et ce grand amour de jeunesse dont on n’a pu faire le deuil, occupant toute la place dans une vie banale que l’on a été incapable de vivre pleinement avec une épouse et une fille qu’on à peine regardé.

Divorcé, Tony Webster tient un magasin d’appareils photo LEICA en souvenir de Veronica, son premier et seul grand amour, qui lui en avait offert un. Elle avait ensuite à l’époque épousé Adrian Finn, son meilleur ami…

Quand la mère de Veronica meurt et lui lègue étrangement le journal intime d’Adrian, il se souvient de cette femme enjouée et piquante qui l’appréciait… Les flash-backs sur le passé sont comme un soleil qui réchauffent le film. La rencontre avec Veronica après tant d’années, pour ne pas dire une vie à l’attendre, est, en revanche, une douche froide… (jouée par une Charlotte Rampling un peu trop cassante à mon goût…)

Beau film émouvant tout en nuances faisant l’aller et retour entre les images d’un passé mythifié, plein d’espérances, qui n’éclaire que très partiellement un présent résigné, assez terne, mais qui va peut être enfin trouver tardivement le chemin du deuil de la jeunesse.

 

Diffusion

EDITIONS WILD SIDE

Parution DVD, BR et VOD 3 octobre 2018

Notre note

4.0 Stars (4,0 / 5)

Mots clés: , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Back to Top