« Brothers » : l’impossible retour

Jim Sheridan, sortie 3 février 2009

Pitch

Un couple parfait avec deux enfants. Quand Sam part en mission en Afghanistan, son frère, marginal tout juste sorti de prison, s'occupe de la famille et se rapproche de sa belle-soeur. Mais Sam, d'abord porté disparu, revient de captivité...

L’un est parfait, l’autre sort de prison, deux frères que tout oppose dans leur choix de vie. Sam repart pour l’Afghanistan, militaire en mission pour l’ONU, militaire comme son père fier de lui. Pendant ce temps, Tommy vient de sortir de prison, accueilli fraîchement par le père qui ne cesse de le dévaloriser et de le comparer à Sam. Grace, l’épouse de Sam, avec qui elle forme un couple idéal s’étant connu au collège et parent de deux petites filles, n’aime pas beaucoup son beau-frère non plus. Soudain, Sam est porté disparu, le monde parfait de Grace s’écroule comme les certitudes du père vascillent. Contre toute attente, Tommy et Grace se rapprochent, le banni se révèlant un homme généreux sur qui on peut compter, un père de susbtitution pour les deux fillettes.
—–

photo Wild Bunch

Sam porté disparu et présumé mort avec le petit problème de scénario que rien dans la récit ne prouve qu’il est mort et pour cause… (cependant, toute la famille prend le deuil et se comporte comme s’il avait été déclaré mort officiellement) Car Sam va revenir du front, un autre homme méconnaissable, démolie par les atrocités de la guerre, devenu violent et soupçonneux. Le film est troué des scènes en Afghanistan suivant la progression de Sam depuis son arrivée en mission et ensuite tandis qu’on le croit mort. Capturé, torturé par l’ennemi, c’est un mort-vivant qu’il finira par rentrer en Amérique.
Le film traite essentiellement de l’impact de la guerre sur la santé mentale des soldats lors de leur retour à la vie civile. De leur impossible réinsertion dans un monde qui ignore la réalité de la guerre. Isolé avec ses cauchemars et ses remords, Sam songe même à retourner sur le front pour pouvoir communiquer avec des pairs qui seuls ont partagé l’horreur de la guerre.

La guerre a détruit Sam comme elle a reconstruit Tommy qui s’est trouvé un rôle, un statut au sein de la famille, l’occasion de se racheter de ses erreurs passées en prenant la place de son frère sans le vouloir. Le frère aîné qui avait une existence exemplaire revient de la guerre brisé, ayant perdu tout repère moral, le frère cadet qui sortait de prison, lui, est paradoxalement révélé par l’épreuve du deuil familial, lui offrant l’opportunité d’une rédemption. Au centre, une femme pour deux, aimant celui qui est vivant…

 

photo Wild Bunch

Un beau film un peu longuet et dilué mais pavé de bons sentiments, si les scènes de guerre sont réalistes, les scènes de la vie quotidienne dans une banlieue américaine s’étirent, parfois à deux doigts de s’enliser, sauvées par l’interprétation masculine et tout d’abord, Sam Shepard dans le rôle du père, très changé mais toujours aussi bon acteur. Jake Gyllenhaal et Tobey Maguire très crédibles dans les rôles des deux frères complices malgré leurs différences. Petit bémol pour le brushing laqué de Natalie Portman qui blondit au fur et à mesure des plans, correspondant d’ailleurs à la froideur de la comédienne jouant de manière très intellectuelle, très réfléchie (on a l’impression de la voir se creuser les méninges), sans beaucoup de sensualité ni de charisme.
 


photo Wild Bunch

Le film s’inspire du film danois « Brodre »/ »Brothers » de Susanne Bier transposé aux USA. Un film dans la mouvance des films de retour de la guerre du Vietnam comme « Voyage au bout de l’enfer » de Michael Cimino, « Né un 4 juillet » d’Oliver Stone. Bien que n’ayant pas vu le film de Susanne Bier qui ne date que de 2005, on se demande tout de même l’intérêt de ce remake, compte tenu du peu d’énergie dégagée par ce film…
 

 

Notre note

(3 / 5)

Mots clés: , , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top