Chloé Sevigny, Women in Motion #Cannes2016

focus festival

Pitch

Chloe Sevigny, l'inconnue cultissime...

Notes

Née en 1975, elle explose au  cinéma en 1995 dans « Kids » de Larry Clark grâce à son compagnon de l’époque, scénariste du film, Harmony  Korine.

En 1973, elle habite Brooklyn, et, déjà, elle est remarquée par une agence de mode, bluffée par son style. Ce style inimitable qu’elle a conservé : en 2016, elle accepte de poser pour une pub Jimmy Choo, une collection capsule sur le thème de Coachella,  nouveau Woodstock pour héritières et actrices férues de marques, recopiant les cultes seventies.

Égérie  du cinéma indépendant, elle partage l’affiche de « Boy don’t Cry avec Hillary Swank, elle fait scandale avec une scène de fellation non simulée dans « The Brown Bunny » de et avec Vincent Gallo.

Insaisissable, inclassable. On retrouve l’actrice  et top model partout où on ne l’attend pas : cette année, elle a participé à Cannes au très sérieux er très privé mouvement ‘Women in Motion » où Jodie Foster a ouvert la marche et Salma Hayek est une habituée.

 

Et aussi

Chloe Sevigny (photo instamag, Kering)

Chloe Sevigny (photo Kering)

Mots clés: ,

Partager l'article

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top