« Dark Star » : le premier Carpenter, très space…

DVD John Carpenter, 1974, sortie DVD 22 janvier 2014

Pitch

Dans le futur depuis 20 ans, le vaisseau éclaireur Dark Star a pour mission de faire le tri entre les planètes habitables et celles instables. L'ennui règne, seul maître à bord, quand, soudain, tout va se détraquer...

Notes

En 1974, John Carpenter trouve un producteur pour son travail de fin détude, un petit film de 37 minutes. Le producteur demande néanmoins un objet plus long et cest ainsi que des scènes additionnelles seront tournées ensuite pour lui donner un format commercialement exploitable. Cest également ainsi quun film tourné pour trois francs six sous, avec les moyens du bord, optimisant toutes les ressources du carton-pâte et des bouts de ficelles, lance la carrière à la fois du réalisateur qui se spécialisera dans les films dhorreur, et de son copain scénariste Dan OBannon quon retrouvera par exemple quelques années plus tard à lécriture du scénario d »Alien ».

 

 

Lhistoire raconte les aventures de léquipage dun vaisseau spatial isolé de tout depuis des années, y compris de toute communication avec la Terre, avec pour mission de détruire les planètes « instables » quil peut découvrir afin de débroussailler ainsi le terrain pour une future colonisation humaine. Le commandant, mort depuis quelques temps, a été cryogénisé et peut encore être interpelé pour des sujets importants. Son relai a été pris par le lieutenant du bord à la tête dun petit équipage dépenaillé et hirsute de trois autres astronautes, dont lun fait bande à part perdu dans la contemplation des étoiles sous la verrière du poste dobservation, et dont un autre est en charge de la curieuse créature adoptée comme mascotte.

 

 

La situation ronronnante se perturbe néanmoins lorsque la bombe intelligente que le vaisseau sapprête à larguer refuse de se détacher et menace dexploser sur place. Dans une curieuse discussion métaphysique avec lobjet, léquipage tente de la convaincre dinterrompre son compte à rebours au prétexte quelle na pas de moyen dêtre certaine que son ordre de mise à feu lui a bien été dicté par qui de droit. La question méritant réflexion, la bombe accepte dinterrompre son décompte et entre en méditation en récitant la Génèse. Jusquà ce quelle décide finalement de limportance de lIllumination et explose.

 

 

 

Et aussi

 

Si on peut voir dans ce premier long-métrage les premiers pas, les premières marques de style, qui étofferont la carrière de John Carpenter, il est bien difficile daller, comme certains critiques, jusquà en faire un intermédiaire entre « 2001, lOdyssée de lespace » (1968) et « Star Wars » (1979). La virtuosité technique, les effets spéciaux, la puissance du propos ou de laction, nont pas grand-chose à voir avec ces deux monuments. Le jeu des acteurs est du niveau dune fête patronale, et les tentatives dhumour de celui de potaches embrumés lorquils les expliquent ainsi une fois dégrisés. La qualité de limage rappelle les plus médiocres épisodes de séries TV sous-dotées. Mais peut-être rien de tout cela nest-il réellement important : peut-être faut-il simplement regarder ce film au  nième dégré avec loeil indulgent et ému dun historien des sciences découvrant le premier cahier de maternelle du jeune Einstein apprenant à écrire.

PS. John Carpenter en étant le scénariste, on aimerait bien revoir le fameux « Les Yeux de Laura Mars »…

 

Faye Dunaway dans « Les Yeux de Laura Mars » ( Irvin Kershner, 1978)

 

Diffusion

DVD double collector et Blu-ray éditions Carlotta, sortie 22 janvier 2014

BONUS

DVD1
le film dans sa version cinéma (80′)
le film dans sa version « director’s cut », raccourci (68′)

DVD2
« Let there be light : l’odyssée de « Dark star » : documentaire (112′) sur la génèse et la réalsation du film

Notre note

(2 / 5)

Mots clés: , , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top