50710A7E-CE37-40E2-8B4C-F2A344E1EF94

«Dogman», SO #Cannes2018 / sortie DVD

focus festival, DVD Matteo Garrone, sortie DVD 14 novembre 2018

Pitch

La vengeance d’un modeste toiletteur pour chiens installé dans une banlieue lugubre, un des plus beaux films du festival de Cannes 2018, prix d’interprétation masculine.

Notes

Dix ans après Gomorra (2008) et « Reality » (2012), tous deux très différents et primés à Cannes, Matteo Garrone change de genre, encore une fois, et s’essaye à une chronique italienne cruelle des oubliés de la société moderne, une population de gens très modestes, habitant des lieux désolés, qui sont aux prises avec des réalités matérielles qu’ils affrontent avec les faibles moyens dont ils disposent, sans grandeur d’âme ni lâcheté.

Le malingre et chétif Marcello (Marcello Fonte) est un toiletteur pour chiens qui tient comme il peut sa petite boutique, « Dogman »,  au milieu d’une lugubre cité de banlieue avec, pour seule joie, l’amitié des quelques commerçants voisins avec qui il joue aux cartes ou au football. Pour joindre les deux bouts et continuer à offrir un peu de plaisir aux rares visites de sa fille Alida (Alida Baldari Calabria) lorsque son ex-épouse lui en confie la garde, il fait un peu de deal, de revente de cocaïne. Simone (Edoardo Pesce), un de ses clients réguliers est un voyou bas de plafond, tout en muscles et colérique qui ne semble pas imaginer d’autre façon d’obtenir ce qu’il souhaite que par la violence. Et ce qu’il souhaite tourne essentiellement autour de doses croissantes de cocaïne que Marcello se procure chichement auprès de la mafia yougoslave. Néanmoins, s’il a parfois du mal à canaliser la violence extrême de son client, Marcello parvient pourtant à entretenir des relations acceptables avec Simone tout comme il sait calmer les molosses les plus violents (magnifique première scène du film où Marcello amadoue un énorme chien blanc sauvage avec des biscuits et des mots doux avant de lui donner une douche).

Photo Le Pacte

Photo Le Pacte

Mais les autres commerçants, à bout de patience de supporter la violence incontrôlable de Simone, envisagent sérieusement de s’en débarrasser, fut-ce en l’assassinant… 

C’est le moment que choisit Simone, inconscient de l’exaspération du quartier, d’autant que perpétuellement défoncé, et cela malgré les protestations désespérées de Marcello, pour cambrioler la boutique voisine de « Dogman » en perçant un trou dans la cloison du magasin mitoyen. Evidemment, devant l’amateurisme du cambriolage, la police comprend immédiatement la situation mais sans pouvoir prouver la responsabilité de Simone, et se contente alors de Marcello comme coupable de substitution devant son refus de dénoncer officiellement l’auteur.

Après avoir purgé sa peine, Marcello tente de relancer son magasin au milieu d’un voisinage devenu hostile et, au passage, de réclamer à Simone une part du butin pour lequel il l’a couvert. Devant le refus violent de Simone, Marcello, devenu un paria, pour qui la bonne entente avec ses voisins et son insertion dans le quartier étaient primordiales, organise sa vengeance et tente de se réhabiliter auprès de son entourage d’antan. La dernière scène où Marcello veut offrir sur un plateau le corps de Simone à ses anciens amis en gage de bonne volonté est poignante. Tous semblent avoir disparu, déserté ce quartier déjà désolé et sinistre en soi, où ils se retrouvaient et y créaient un peu de vie et de lien, désormais, Marcello n’existe plus pour eux et bientôt il n’existera plus du tout…

Tout dans la réalisation sent le poids des choses, l’image est très sombre dans les scènes d’intérieur, verdâtre la nuit, bleuâtre au matin (Garrone aime sur-coloriser les différentes scènes de ses films, cf. «Gomorra »), et, lors des rares scènes de plongée sous-marine partagée entre Marcello et Alida, le soleil semble compté, très pâlichon.

 

Et aussi

Photo Le Pacte

Photo Le Pacte

 

"Gomorra" : l'anti-"Parrain"

Diffusion

Le Pacte

Sortie DVD,  BR et VOD le 14 novembre 2018

Notre note

4.5 Stars (4,5 / 5)

Mots clés: , , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Back to Top