"El Bano del papa" ("Les Toilettes du pape") : l'esprit d'entreprise

Cannes 2007, Un Certain regard, Enrique Fernandez et César Charlone, sortie 19 mars 2008
 


Ils avaient promis de sortir ce film pour Pâques pour cause du sujet, le pape, ce sera chose faite, le film sort le 19 mars 2008 en salles et j’en profite pour recopier mes notes prises au moment où je l’ai vu dans le cadre de la sélection Un certain Regard de Cannes 2007. Ce film faisait partie, avec « La Visite de la fanfare » de mes coups de coeur, c’est le même genre de film, humain, drôle, touchant, craquant, des histoires simples et des sentiments universels. Et quelle musique ici pleine d’entrain et de soleil, un régal, je me suis repassé la BA rien que pour en entendre quelques mesures (en bas de l’article). Bonne séance et bonnes Pâques!

 

 

C’est de loin le film que jai préféré de la journée : à loccasion de la visite du pape dans une petite ville Urugayenne, la population espère tirer parti de la foule de touristes qui ne manquera pas denvahir les lieux en préparant quantité de stands de nourriture et dobjets à vendre. Ainsi, Beto, modeste contrebandier qui sépuise à traverser plusieurs fois par semaine la frontière entre lUruguay et le Brésil à vélo, chargé comme une mule, a une idée de génie : installer des toilettes payantes pour les visiteurs du pape. Ce film dont un des deux réalisateurs est le chef opérateur de Fernando Mereilles (« La Cité de dieu », « The Constant gardener ») ressemble pas mal aux films brésiliens à quelques nuances de près (le caractère des personnages moins joyeux).—–



Pierre grise productions

Bien quil y ait beaucoup dhumour, on est frappé par la pauvreté de la population dont lun doit vendre son vélo outil de travail pour acheter une machine à débiter des saucisses pour larrivée du pape, où un des rares luxes de lépouse de Beto est quil lui rapporte de lamidon de la frontière pour le linge. La débrouillardise et lincurable bonne volonté de Beto qui finira par transporter la cuvette des WC sur son dos en courant le matin de larrivée du pape, la solidarité entre les gens du village qui nont rien mais sentraident quand même à leur mesure, en font un récit extrêmement touchant dans sa simplicité et très drôle par son sens de lanecdote quasi Pagnolesque. Sur une musique géniale, un paysage ocre et vert, vastes étendues plantées au bout de nulle part, baraques et maisonnettes posées sur la terre, le tout dune grand beauté sauvage, on est totalement en empathie avec les personnages.

Pierre grise productions

Belles images touchantes et amusantes, entre drame et comédie, Beto la tête recouverte dune grande nappe en plastique comme un voile de mariée ou la tête dans le soleil couchant, les bras en croix, ivre dutiliser enfin une moto, la fille aspirante journaliste, enfermée à la cave mimant une émission de radio, Beto faisant répéter inlassablement à sa femme et sa fille, comme on jouerait une pièce de théâtre, laccueil des touristes qui se présenteraient pour aller aux toilettes. Et si le pape ne venait pas quand tous se sont levés la nuit pour installer les stands et les comptoirs Ce film Urugayen sera distribué en France au printemps 2008 à loccasion de la visite du pape en France
 


Pierre grise productions

écrit par Vierasouto sur CinéManiaC/Allociné le 31/05/07

 

Notre note

5 Stars (5 / 5)

Mots clés: , , , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Back to Top