film-enquete-sur-un-citoyen-au-dessus-de-tout-soupcon7

« Enquête sur un citoyen au dessus de tout soupçon » (« Indagine su un cittadino al di sopra di ogni sospetto ») : la folie du pouvoir

Elio Petri, 1970, prix du jury à Cannes, sortie DVD 16 juin 2010

Pitch

En Italie, au début des années 70, le chef de la brigade criminelle, persuadé que ses fonctions le placent au-dessus des lois, égorge sa maîtresse. Il met ensuite tout en œuvre pour prouver que personne n'aura l'intelligence, ni même l'audace, de le soupçonner...

Deux ans avant « La Classe ouvrière va au paradis », Elio Petri réalisait avec « Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon » lun des films italiens les plus forts des années 70. Le film obtint lOscar1970 du meilleur film étranger. Le DVD du film, jusqu’alors introuvable, sort en juin aux éditions Carlotta dans deux versions : un DVD double collector tiré à 3000 exemplaires ou un DVD simple.
—–


photo Carlotta

Quel film incroyable et incroyablement daté, pourtant toujours d’actualité sur le fond, comme la plupart des films italiens politiques, un peu dans la lignée des films de Francesco Rosi mais avec cette folie années 70 de forcer le trait, de se permettre un peu toutes les fantaisies, la liberté, quoi… Ca donne un portrait caricaturé, outré, mais fort et saisissant, de la corruption des institutions et la de servilité de la hiérarchie administrative et policière pendant ces années de gestation des Brigades rouges en Italie.
Un commissaire de police, chargé de la brigade des homicides et à la veille d’être nommé à la tête de la section politique, s’offre le luxe d’assassiner sa maîtresse Augusta Terzi, avec qui il entretenait des jeux sado-maso, et de laisser un maximum d’indices sur les lieux du crime pour prouver qu’il est insoupçonnable.

—–

  
photo Carlotta

Les relations entre le commissaire (Gian Maria Volonté) et Augusta (Florinda Bolkan, le nom même de cette superbe actrice d’origine brésilienne, tombé dans les oubliettes, est daté) sont dune perversité parodique, ils jouent à reconstituer des crimes atroces, elle le supplie de linterroger, il délire sur le pouvoir de la police. Quand Augusta, bourgeoise oisive prête à tous les jeux pour tromper son ennui, nympho versatile et suicidaire, sentiche dun voisin plus jeune, un étudiant anarchiste, et croit pouvoir  renvoyer sans ménagements ce commissaire de police auquel elle ne trouvait quune qualité, son titre et son pouvoir, il la tue. Pas un crime passionnel ni un crime de maniaque sexuel mais lacte délirant dun pervers obsédé par le pouvoir et ses prérogatives, qui entend démontrer quil peut transgresser la loi tout en étant au dessus de tout soupçon par son statut.
 


photo Carlotta

Il faut voir la scène où le commissaire convoque un de ses subalternes avec le dossier de son cousin communiste sur son bureau, lessence tragi-comique du cinéma italien fonctionne à plein régime, lhomme jure quil ne fréquente plus son cousin sauf pour Noël, supplie quon ne le change pas de service à deux ans de la retraite. Le fonctionnaire modèle montre ensuite au commissaire sur des photos agrandies les empreintes quon a trouvé partout dans lappartement de la Signora Terzi : ce sont les siennes, celles du commissaire, dans la cuisine, la salle de bains, sur le téléphone, sur un verre dapéritif, mais qui de la brigade de police nest pas passé ce soir-là sur les lieux du crime Insoupçonnable et insoupçonné, le commissaire multiplie les indices pour se faire accuser du meurtre, allant jusquà se faire dénoncer par un pauvre sbire à qui il détaille son signalement, se dénoncer lui-même

trailer

Gian Maria Volonté en fait des tonnes à limage de ce film satyrique grossi à la loupe déformante, sur fond de BO signée Ennio Morricone, où tout paraît à la fois énorme, grotesque et presque crédible Une curiosité que ce film dune période sociale et cinématographique où on ose tout. Inventif, créatif, transgressif, radical, film miroir déformant dune époque, à la fois sur le fond et la forme, ça vaut le détour
site officiel Elio Petri…

   
site officiel Florinda Bolkan… 

DVD Carlotta, édition collector 2DVD/1CD avec 4 bonus ou édition simple avec 2 bonus. Sortie 16 juin 2010.
Bonus :
« Regards croisés »
« La Stratégie de la tension »
« Ennio Morricone, la musique au corps »
« Elio Petri, notes sur un auteur »

rédigé 23/02/2008

Notre note

4 Stars (4 / 5)

Mots clés: , , , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Back to Top