Intégrale Orson Welles sur TCM Cinéma en mai

focus TV Diffusion, TCM Cinéma à partir du 7 mai 2015

Pitch

Intégrale Orson Welles tous les jeudis de mai sur TCM Cinéma, précédée d'un doc inédit "This is Orson Welles" montrant le dessous des cartes de sa carrière de cinéaste...

Notes

Mardi matin, avait lieu chez TCM Cinéma la projection en avant-première d’un documentaire inédit lançant l’intégrale Orson Welles au mois de mai, tous les jeudis de mai. « This is Orson Welles », doc produit par la chaîne, réalisé par Clara et Julia Kuperberg, est un portrait d’Orson Welles confidentiel cernant l’humain et non le cinéaste, ce qui déroute, au départ et même à l’arrivée mais en y réfléchissant, ce parti pris de démontrer l’ascension fulgurante d’un génie de 21 ans et sa chute quelques années plus tard dans un Hollywood n’ayant pour valeurs (déjà) que le succès en salles des films, ouvre les portes d’éléments biographiques et professionnels mal connus du chemin de croix d’Orson Welles, cinéate visionnaire, pour tourner des films (tels qu’il les veut) de son vivant. Principaux intervenants dans le doc : la fille d’Orson Welles, Peter Bogdanovich, Martin Scorsese qui dira « J’ai vraiment découvert le métier de réalisateur en regardant « Citizen Kane »… Pas mal d’extraits d’archives d’interviews d’époque d’Orson Welles, personnage surdoué, devenu obèse et désabusé, quoique toujours malicieux et n’ayant jamais douté de son talent, voire de son génie, dont on peut citer la phrase testament « Ils m’adoreront quand je serai mort ».

En 1936, Orson Welles fait parler de lui en lançant une fiction radio horrifique qui annonce que la terre est envahie par les Martiens, provoquant une psychose aux USA. Puis, il adapte « Macbeth » au théâtre à Broadway dans une optique Vaudou avec une troupe d’acteurs noirs, tout cela est très novateur et la RKO l’appelle à Hollywood. Orson Welles signe 3 films pour la RKO : « Citizen Kane » (1941), « La Splendeur des Amberson » (1942, une merveille dont on ne verra jamais la fin imaginée par Welles, coupée par les Studios en son absence, ce qui va plonger Welles dans la dépression », considérant sa carrière fichue). Il tournera aussi « Le Criminel » (1946), oeuvre plus commerciale mais la première à montrer des images des camps de la mort.

Enfin, après son mariage avec Rita Hayworth, la rousse flamboyante, à qui il coupe les cheveux et les teint en blond, il réalise « La Dame de Shanghaï » (1947), autre insuccès commercial. Il quitte alors les USA et n’y reviendra que pour signer « La Soif du mal » (1958) avec Janet Leigh, les producteurs, emballés en amont, sont effrayés ensuite par la noirceur du film. Dans l’intermède européen, OW a réalisé « Othello » (1952) et Falstaff » (1965), son film préféré.

 

SPLENDEURAMBERSON

 

FALSTAFF

Et aussi

LES FILMS

jeudi 7 mai

« La Dame de Shanghaï » (1947)

« Le Procès » (1946)

« Le Criminel » (1946)

 

jeudi 14 mai

« Othello » (1952)

« Macbeth » (1948)

« Falstaff » (1965)

 

jeudi 21 mai

« La Soif du mal » (1958)

« Dossiers secrets » (1955)

« Vérités et mensonges » (1973)

« Hearts of age » (court-métrage, 1934)

 

jeudi 28 mai

« La Splendeur des Amberson » (1942)

« Citizen Kane » (1941)

 

 

"Citizen Kane" photos TCM Cinéma

« Citizen Kane »
photos TCM Cinéma

 

 

Diffusion

TCM CINEMA

@TCM_Cinema

INTEGRALE ORSON WELLES

tous les jeudis de mai 7 mai, 14, 21 et 28 mai 2015

Tous les débuts de soirée des 4 jeudis seront précédés de documentaires :

le doc inédit TCM  « This is Orson Welles » : jeudi 7 mai 5015 à 19h40

la série documentaire épisodes 1/2 (14 mai), épisodes 3/4 (21 mai), épisodes 5/6 (28 mai)

Mots clés: , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top