« Charlie St Cloud » (« Le Secret de Charlie ») : conte romantique pour Zacophiles convaincus ou à convaincre

Burr Steers, sortie 10 novembre 2010

Pitch

Coupable de la mort accidentelle de son jeune frère, un ancien étudiant brillant vit reclus dans l'enceinte d'un cimetière où il est gardien quand il rencontre une ancienne camarade de collège...

Cinq ans auparavant, Charlie (Zac Efron) était un étudiant brillant, champion de navigation, promis à faire des études supérieures à Stanford, vivant de manière fusionnelle avec sa mère (Kim Basinger) et son petit frère Sam. Lors d’un tragique accident de voiture, les deux frères sont laissés pour morts, mais Charlie, qui conduisait, en réchappe et pas Sam. Traumatisé, se sentant coupable du drame, Charlie qui avait juré à son frère de ne jamais le quitter, se retire de la vie, son bateau de course remisé. On le retrouve gardien du cimetière où est enterré Sam, son frère, à qui il donne rendez-vous tous les jours au coucher su soleil comme s’il était toujours vivant, on montre donc les scènes de retrouvailles quotidiennes de Charlie et le fantôme de Sam.
—–


 photo Universal

Un jour au cimetière, Charlie revoit une ancienne camarade de classe, Tess, qui, comme Charlie autrefois, nourrit une passion pour la mer. Tess s’apprête à faire un long voyage en solo une semaine plus tard, ce qui la fait hésiter à s’engager dans une histoire d’amour. En parallèle, l’attirance de Charlie pour Tess le fait s’éloigner du souvenir de son frère, ce qu’il assume plus ou moins bien.
Le film joue sur la réalité et le fantasme, qu’est-ce qui est réel et qui ne l’est pas? L’apparition de Tess dans la vie de Charlie, qu’il n’avait jamais remarquée au collège, est-elle le signe qu’il faut faire le deuil de la mort de Sam, se pardonner la culpabilité d’avoir conduit la voiture de l’accident et en finir avec cette prison qu’il s’est imposé? Sam mort est resté vivant pour Charlie mais Tess vivante est-elle une apparition? Charlie est-il en proie à des visions ou refuse-t-il la séparation avec son frère? L’amour (la possibilité de l’amour) serait-il l’unique antidote au chagrin, l’outil du travail de deuil pour accepter de revivre amputé de la mort d’un proche?


 photo Universal
 

Zac Efron, dont on a vu au festival de Deauville l’engouement qu’il suscite auprès des très jeunes spectateurs, acteur très pro mais légèrement angoissé par cette soudaine célébrité s’abattant sur lui (hystérie sur le chemin de l’avant-première du film, les fans lui demandant des autographes à signer au feutre sur leurs bras…), a essayé de se sortir du phénomène « High musical school ») en acceptant de tourner dans des films différents de ce qu’on attendait de lui : « Me and Orson Welles« , présenté l’année dernière à Deauville, ou « Charlie St Cloud » cette année. Le film est un conte de fée sur le deuil, clean et romantique, mais qui ne prétend pas être autre chose qu’un récit à destination des ados de comment revivre après un drame. Un écrin pour les yeux bleu marine de Zac Efron que le réalisateur se régale à filmer en gros plan et Zac Efron a bien « en vrai » ce regard qu’on croirait affublé de lentilles de contact coloré tant c’est il est beau, Zaaaaaaaaaaaac… 

Lire et voir les photos de la conférence de presse de Zac Efron au 36° festival du cinéma américain de Deauville… 


   

 

Notre note

(3 / 5)

Mots clés: , , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top