« Easy money » (« Snabba Cash ») : Stockholm noir sous l’emprise de la Blanche

Daniél Espinosa, sortie 30 mars 2011, sortie DVD 17 aout 2011

Pitch

Un étudiant désargenté travaille comme taxi et dealer à Stockholm. Sa fréquentation de riches jeunes gens de son âge le conduit à travailler dans le milieu du crime organisé pour gagner rapidement de l'argent.

A Stockholm, JW, originaire d’une province éloignée du nord de la Suède, fauché et ambitieux, est étudiant dans une école de commerce. Pour gagner de l’argent, il fait le taxi, deale à l’occasion. JW est le fournisseur de coke d’un groupe des copains trop riches pour lui, pendant leurs soirées, il reste avec eux qui le traitent presque comme un ami, ce presque va provoquer la suite. Tombé amoureux dans une soirée de Sophie, la fille d’un notable, propriétaire de la villa, fiancée à un type de son genre, JW comprend qu’il n’a pas assez d’argent pour l’intéresser. C’est le top départ de l’escalade/dégringolade.
—–


photo MK2

En parallèle de la vie de JW, on a suivi la cavale de Jorge, dealer qui fuit la police et la mafia yougoslave. Le gang latino pour lesquel travaille désormais JW à temps plein lui demande de récupérer Jorge poursuivi par Mrado, un tueur à gages yougoslave. JW qui a besoin d’argent fonce et sauve Jorge qu’on était en train de tabasser à mort. Si le gang latino se soucie de sauver Jorge, c’est à cause de son cousin en Allemagne qui peut fournir de grosses quantités de drogue. JW accepte d’héberger Jorge dans sa chambre d’étudiant où on ne viendra pas le chercher, les deux hommes sympathisent plus ou moins.
 


photo MK2

A présent, JW, plein aux as, a séduit Sophie, se faisant passer pour le fils d’un diplomate. Mais les choses se gâtent, censé faire la gestion du gang latino qui cherche à blanchir de l’argent en Suède, JW a organisé une transaction pour racheter la majorité des parts d’une banque privée, celle du père de l’ancien fiancé de Sophie. Se croyant adoubé par le gang pour ses talents de gestionnaire, JW tombe de haut quand on le jette, il ne leur sert plus à rien… Pas si facile de durer dans le milieu du crime organisé, l’argent facile implique des alliances, des trahisons, la loi du plus pourri.
 


photo MK2

Un film violent, speed, une ambiance froide, clinique, un ton cynique, cruel, un acteur étonnant qui émerge, Joel Kinnaman, déjà en route pour Hollywood. Le film est un coup de poing mais surtout le film a un ton nouveau, lucide, sans illusion, sans jugement sur ses personnages pourtant irrécupérables. Adapté du premier roman de la trilogie « Stockholm noir » de Jens Lapidus, l’adaptation du second livre est prévue pour aout 2011, la troisième partie n’est pas encore écrite. Le film a tellement bien marché en Suède qu’un remake se prépare chez Warner, c’est Zac Efron qui jouera le rôle de JW. Le seul petit problème de ce thriller choc, c’est qu’on sent vers le dernier tiers un ralentissement destiné à enchaîner sur le second volet,  la fin du film ressemble à la fin d’un épisode de série. Un peu long pour un seul film, un peu court pour une série, on en vient à se dire que le projet aurait peut-être gagné à attendre pour tourner les trois volets en même temps dans le genre mini-série. Un bémol qui ne gâchera pas le plaisir de voir un grand thriller nordique nouvelle manière.
 

Notre note

(4 / 5)

Mots clés: , , , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

1 Comment

  1. Mise à mort du Nordic Noir -  3 janvier 2015 - 9 h 48 min

    Vu l’approche différente dans les deuxième et troisième opus de la trilogie, je ne suis pas d’accord à propos de votre conclusion. Cela aurait été valable si la trilogie avait été tenue par une équipe homogène de scénaristes et de réalisateurs. Ce qui n’a pas été franchement le cas…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top