EDITO 5 : Cannes 2007 et Mendoza, mercredi 18 mai

focus ÉDITO Mercredi 18 mai 2016

Pitch

60° anniversaire du festival de Cannes, j'y passe 4 nuits et 5 jours, la palme d'or est "4 mois, 3 semaines et 2 jours".

Notes

CANNES 2007

Mon premier festival de Cannes a duré quatre nuits et 5 jours, c’était en mai 2007.

Un jour, mon coiffeur m’a dit « vous allez à Cannes? » Et moi sidérée, mais je n’oserais jamais, j’avais ouvert mon blog en janvier 2006… Pourtant, cet homme avait raison et il est venu me coiffer dans ma chambre cette année-là, comme les stars… Il travaillait pour DESSANGE, partenaire du festival de Cannes, et j’avais dégoté une chambre minuscule au Majestic au prix de l’or pour une nuit.

Pour toute accréditation, en 2007, j’avais un Pass cinéphiles, qui, en fait, n’autorise pas l’entrée dans le Palais des festivals. Mais à l’époque, cela me paraissait inespéré, et le règlement était plus souple : avec un Pass Cinéphiles, on avait le droit de faire la queue pour l’accès de dernière minute aux séances de 15h, 22h et aussi celles de la nuit.

Seconde solution, la retape aux alentours du red carpet, des pancartes à bout de bras. Des années à pratiquer ce sport cannois. Ensuite, les tablettes remplacent les pancartes…

Très vite, les années suivantes, ils ont bloqué l’entrée par les jardins et mis des barrières depuis l’entrée tellement verrouillée du Majestic avec ses portiques, etc… Aujourd’hui, rentrer au Majestic, cela doit être pire que d’aller à Langley, le siège de la CIA…

Il n’est plus resté qu’à squatter le côté opposé. Devant la salle Debussy, tapis bleu (devenu rouge, le bleu, c’était la subtile nuance entre la SO et la SO/UCR). Devant la sortie des guichets du Marché. Les gens du Marché du film, eux, à un certain niveau d’accréditation, ont facilement des invitations et les distribuent d’autant plus volontiers qu’ils seraient pénalisés, leurs tickets non compostés, si, au dernier moment, ils décidaient de ne pas aller voir le film. J’ai déjà vu des couples monter les Marches, composter leurs tickets et repartir…

Ces businessmen et women du Marché du film ont des invit de couleur marron ou saumon selon les années. Et avec les années, les Pass cinéphiles n’ont plus eu le droit de rentrer au grand théâtre Lumière qu’avec une invitation bleue (des invit bleues qui ne nécessitent d’ailleurs aucun Pass…)

Ces cartons d’invitation si prisés de l’époque Gilles Jacob, conservés dans un coffre jusqu’à l’ouverture du festival, et que g tous jetés, n’existent plus. Quand ce gentleman nonagénaire, nommé au départ pour un an, a enfin pris sa retraite, le dessous argenté des invitations a disparu et on a lésiné sur le grammage du papier. En 2015, c’est une des premières choses que j’ai remarquées : les invitations avaient perdu leur argent par dessous et maigri de moitié, comme sorties d’une imprimante.

Des échanges se sont mis en place de façon informelle, des étudiants Pass cinéphiles vous demandant les années suivantes d’échanger du marron pour du bleu…

Hôtel Carlton

Hôtel Carlton

J’avais acheté sur eBay à une américaine trois nuits au Carlton. C’était gonflé. Pourtant, cette vendeuse occasionnelle était parfaitement honnête, tout arrive. Elle habitait en Floride et j’ai payé la somme par PayPal. Une affaire en or, une suite junior pour moins de la moitié du prix.

J’ai préparé une valise minuscule avec des ballerines dorées et deux robes et deux écharpes Léonard en soie. Un compatriote nous invitait deux fois par an aux soldes du personnel, ma cousine MLS et moi.. Elle, solaire, un passeport brésilien, moi aussi polaire qu’une protagoniste d’Hitchcock, la blondeur en moins… Mais comment pouvais-je être aussi détendue pour n’emporter que cette valisette?

SERNAM

SERNAM

Les années suivantes, du SERNAM, horaires d’enlèvements et de livraisons de bagages incompatibles avec le pont de l’Ascension ou/et de la Pentecôte, à Orly West, je suis passée par toutes les étapes du transport tarifié de valises boursoufflées, et en nombre impair et passe, en passant par une valise perdue toute une semaine (les boutiques de la rue d’Antibes vous sauvent sauf si vous faites une taille au dessus du 42) et un vol sur Nice raté pour trois kilos d’excédent de bagages, Orly W, hall B avec tout automatisé, un « essai » de tout automatique… Un drame, personne à AF ne savait où je devais payer mon excédent de bagages, on me disait de vider ma valise mais où? Les casiers des consignes automatiques avec des clés avaient disparu depuis longtemps, on voit ça dans les films de voyous des années 60 d’avant les plans Vigipirate.

Malgré tout, j’avais un doute. Le matin du départ au TGV vers 9 h du matin, un mercredi, jour d’ouverture du festival, n’ayant pas reçu ce qu’on appelle un Voucher de la part de la vendeuse eBay de Floride, j’ai téléphoné directement au Carlton. Une suite junior était bien réservée à mon nom. Incroyable. La chance du débutant : en 2007, j’ai assisté à ma première cérémonie d’ouverture et vu la palme d’or, un film roumain qui n’intéressait personne, programmé en début de festival… « 4 Mois, 3 Semaines et 2 Jours » de Cristian Mungiu, en sortant de la salle de 2500 places avec beaucoup de places vides, un frisson collectif, quelque chose s’était passé…

"4 Mois, 3 Semaines et 2 Jours" : Le film roumain en compétition à la côte !

"4 mois, 3 semaines, 2 jours"

« 4 mois, 3 semaines, 2 jours »

Et aussi

#Cannes2007

#Cannes2007

En 2007, nous étions au moins 8 blogs puisque je viens de retrouver un site de L’Oréal spécial Cannes où je suis classée seconde sur 8 blogs et c’est le blog « In the Mood for cinéma » qui sera lauréat du concours L’Oréal 2007. J’avais complément oublié ce concours tout comme je viens de retrouver mes deux articles de l’époque sur Allociné, pire, le site Allociné avait proposé lui aussi un concours du 60° anniversaire du festival et je me suis retrouvée avec un blog spécial Cannes 2007… Depuis, Le site Allociné a viré les blogs de sa plateforme tout en conservant ce club des 300 blogueurs avec de nouveaux arrivants ; je vous rassure, j’ai fait longtemps partie du « club des 300 » mais dès la première projection (« Wall-E »), bien que je sois repartie avec une parka noire taguée Allociné et un tapis de souris, etc… J’ai néanmoins, ingrate, ronchonné qu’on n’était pas payé… (« L’économie de la gratitude » démarrait …) Mes 2 blogs Allociné ont été expédiés en vrac chez Overblog. A défaut d’être sur wordpress comme aujourd’hui… Depuis, tout a changé, Allociné, mes n blogs (j’avais un blog spécial Cannes, un spécial Deauville, un blog beauté, un blog conso, etc…), tout  a changé, en France et sans doute à Cannes aussi, mais de loin, cela paraît incrédible.

Jury #CANNES2007, photo L'Oréal

Jury #CANNES2007, photo L’Oréal

Bien que je sois affectée par cette « privation » de #Cannes2016, je n’ai pas eu le cœur de regarder la grille de programmation, j’en sais suffisamment quand les plus  courageux des festivaliers vont à la séance du matin et postent leurs photos des aubes blanches et pluvieuses sur Twitter, sur le pied de guerre dès potron-minet. Mais je suis certaine que « Mon Mendoza » passe en séance unique au Grand théâtre Lumiere un dimanche vers 15h comme lors de ses deux précédentes sélections, « Serbis » et « Kinatay ». Films sociétaux et sociaux, tendresse et empathie pour ses compatriotes, le son souvent en over-régime qui fait qu’on entend une voiture passer dans les rues, Klaxon non stop, depuis chez soi, la fenêtre ouverte, comme si on y était, sens aigu de la mise en scène et dans « Kinatay », le sujet est dur, etc… Conséquence : les festivaliers veulent entrer, on arrache les invit au compte-gouttes et un quart d’heure après le début du film, on entend les lamenti « on ne voit rien », « c’est dégoûtant », etc… Puis, des spectateurs partent… Il n’empêche qu’aujourd’hui dimanche 15 mai, on va certainement présenter « Ma’ Rosa » en compétition et que la BA promet un nouveau « Tirador », quelle frustration!

« Kinatay » : un cinéma novateur qui dérange encore!

"Tirador" ("Slingshot"

« Tirador » (« Slinshot »)

 

"KINATAY"

« Kinatay » #Cannes2009

L’Asie en SO Cannes 2015 , « Office », « Taklub », « Vers l’autre rive », « The Shameless », « Moutains may depart »…

« TAKLUB » a été sélectionné  à #Cannes2015 en #SO #UCR

B. Mendoza à la sortie de la projection de "Taklub"

B. Mendoza à la sortie de la projection de « Taklub »

 

LIEN sur le post sur cinéma philippin :

2 films #Cannes2016 + 1 DVD : la force du cinéma philippin

 

PS.

Je viens de regarder la grille des horaires du 69° festival de Cannes :

« MA’ ROSA » est programmé le mercredi 18 mai 2016 à 16h, Brillante Mendoza en a fini avec les dimanches…

 

MERCREDI 18 mai

16h « Ma’ Rosa » de Brillante Ma. Mendoza

#SO en compétition

19h15 « Le Cancre » de Paul Vecchiali

#SO, séance spéciale

 

"Le Cancre"

« Le Cancre » #Cannes2016

 

PS2.

je crois que j’avais raison de ne pas regarder la grille de programmation au moins jusqu’à ce dimanche de Pentecôte… Et je l’ai regardée tout à l’heure…

 

Annexe

"Ma' Rosa"

« Ma’ Rosa »

Mots clés: , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top