Girl-With-A-Pearl-Earring-2

« Girl with a Pearl Earring » (« La Jeune fille à à la perle ») : une perle de lumière

Peter Webber, 2005, diffusion Ciné+Emotion lundi 26 sept. 2011

Pitch

Au XVII° siècle à Delft,une jeune servante est engagée par l'épouse enceinte du peintre Vermeer. Malgré ses efforts pour faire profil bas, son intimité croissante avec l'artiste qu'elle admire fait scandale en ville.

Hollande, 1665, Griet, une jeune fille fraîche, simple, illettrée, est engagée comme servante à l’essai chez le peintre Jan Vermeer et sa jeune épouse, Catharina, une femme jolie et glaciale, jalouse, qui se méfie a priori de la beauté des femmes très jeunes qui posent pour son mari. La servante en chef Tanneke initie Griet aux manies de la maison comme épousseter l’atelier de Vermeer sans rien déplacer, ne pas parler de soucis d’argent à son épouse qui le supporte mal. Une femme de tête gère le budget des Vermeer, sa belle-mère, abeille noire, toute vêtue de noir, austère, dure, qui sert d’intermédiaire pour vendre les tableaux du peintre, susciter des commandes auprès de Van Ruijven, son mécène.

——-

 

Dans cet univers où tout le monde ne pense qu’à monnayer son oeuvre afin d’assurer le train de vie de la maisonnée, les six enfants de Vermeer, les domestiques, les bijoux de l’épouse, le peintre se sent très seul, incompris. Le regard que pose Griet sur ses tableaux réchauffe Vermeer, il en vient à lui demander de préparer ses palettes de couleurs. Cette intimité entre le peintre et la jeune servante va faire rapidement scandale, au sein de la maison, en ville. Le point culminant étant atteint quand Griet pose pour Vermeer, en cachette de son épouse, pour le tableau de « La Jeune fille à la perle ». L’idée de faire porter au modèle une boucle d’oreille avec une perle étant destinée à accrocher la lumière, préoccupation majeure du peintre qui possède dans son atelier une chambre noire et parle d’une image, une photo, comme « un tableau de lumière ».

 

Le film colle le plus possible à l’ambiance dégagée par les tableaux des maîtres hollandais du XVII° siècle, se présentant lui-même comme un tableau. Très lent, prisant lumière et éclairages, clair-obscurs, mise en scène des groupes de manière picturale, gros plans du visage de Griet comme un zoom sur un tableau, les costumes d’époque à dominante marron (les servantes, les figurants dans les rues), quelques tâches crues de riches étoffes soyeuses (l’épouse), l’ensemble est esthétiquement très beau mais monotone. D’autant que l’interprétation de Scarlett Johansson est mono-expressive, visage rond, peau de satin blanc, bouche rose ouverte, pas toujours crédible en maniant le balai et le chiffon du ménage.

 

 

 
photo Pathé

 

Le film est adapté d’un livre qui lui-même s’inspirait d’un tableau de Vermeer « La Jeune fille à la perle ». Si la romancière Tracy Chevalier ne savait pas plus que quiconque qui était cette mystérieuse jeune fille peinte par Vermeer, elle a collecté toute la documentation disponible pour construire la trame de son livre : les soucis d’argent et la famille nombreuse de Vermeer, sa maison à Delft, tout est conforme. Et elle a imaginé le reste : l’arrivée de Griet, jeune servante, le futur modèle du tableau, dans la maison des Vermeer.

 

 

Passionné par le manuscrit, en 2001, un producteur en achète les droits avant même la parution du livre. Le film à l’équipe internationale, le décorateur hollandais, le chef opérateur portugais, l’actrice américaine, sera ensuite réalisé par un anglais, Peter Webber, et le rôle principal confié à l’acteur anglais Colin Firth. Mais le rôle de Griet, interprété par Scarlett Johansson, pas encore devenue en 2003 le sex-symbol qu’elle représente aujourd’hui, était tout d’abord destiné à Kate Hudson, la fille de Goldie Hawn, qui se désista quelques semaines avant le début du tournage. Le film obtint deux Oscar en 2004 : meilleure photographie et meilleurs costumes.

 

 

 

Diffusion : sur Ciné+ Emotion le lundi 26 septembre à 20h40

publié également sur CanalSat/Paroles d’experts…

 

Notre note

3 Stars (3 / 5)

Mots clés: , , , , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Back to Top