Ouverture du 12ième festival du cinéma allemand

mercredi 10 octobre 2007

Ca y est, le nouveau cinéma allemand est devenu tendance, ça a mis le temps… de voir « La Vie des autres » qui n’est justement pas issu de l’école de Berlin incriminée quand on parle de la nouvelle vague allemande de Christoph Hochhaüsler (« Le Bois lacté ») ou Mathias Luthardt (« Ping-Pong ») ou Henner Winckler (« Lucy »), etc… ou encore « Gegenüber » de Jan Bonny très remarqué cette année à Cannes à la Quinzaine des réalisateurs. Ce soir, comme le notait un des responsables d’Arte, présent depuis la première édition, la salle était exceptionnellement comble. On a vu arriver un lot de journalistes ciné se faisant la bise dans un carré près de la scène où on parlait festival de Toronto et Rome, puis le branché Xavier Leherpeur, chroniqueur au « Cercle » de Beigbeider sur Canal et critique de cinéma pour « Cinélive » a été chargé de présenter la session…

 —–

Malheureusement, le film d’ouverture n’était pas au rendez-vous de tout le bien qu’on pensait encore quelques minutes auparavant du nouveau cinéma allemand… « Nichts als Gespenster » (« Rien que des fantômes ») est l’adaptation d’un livre de nouvelles brassant cinq histoires différentes en parallèles qui ne se rencontrent jamais mais se juxtaposent de plus en plus rapidement (et à n’en plus finir…) réussissant l’exploit de n’intéresser le spectateur à aucune d’entre elles…

Présenté par son réalisateur Martin Gypkens (photo) qui mesure 2m comme le réalisateur de « La Vie des autres », ce qui est pourtant bon signe… En présence de deux des actrices (photo) du film sur les 12 que compte l’ouvrage… L’enthousiasme du début de festival est retombé comme un soufflé : Partant du Nevada rougi et y finissant au bout de deux interminables heures… le film zappe inlassablement d’un lieu à l’autre, Rome où une jeune fille va à la rencontre de ses parents lourds comme du plomb (sans doute le meilleur fragment du film), la Jamaïque, l’Islande, Berlin… Dans tous les cas, des départs au bout du chemin où les fantômes fantasmés se débinent… 

 

On est au moins certain d’une chose : le film de clôture (mardi 6 octobre) sera une réussite puisqu’il s’agit du superbe « Auf der anderen seite » (« De l’autre côté ») de Fatih Akin, prix du scénario à Cannes.


La soirée d’ouverture étant principalement sur invitation, le film d’ouverture « Rien que des fantômes » est reprogrammé demain jeudi soir à 22h.

programme de la journée de jeudi 11 octobre : journée consacrée essentiellement aux documentaires (4 films entre 14h et 20h). Voir le programme et les horaires…

Mots clés: , , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Back to Top