Vincent Perez ouvre la 5ième Semaine du cinéma russe avec "Le Code de l'Apocalypse"

Paris, mardi 6 novembre 2007

Vincent Perez et son épouse Karine Sylla devant l’affiche du film « Le Code de l’apocalypse »
 

Soirée d’ouverture fort agréable de la 5ième Semaine du cinéma russe à Paris avec la projection d’un film d’espionnage russe « Le Code de l’apocalypse ». Conviés pour 20h30 à l’Arlequin, le film n’a été projeté que vers 21h45 pour cause d’un excellent buffet et de champagne coulant à flots, une ambiance sympa, des invités qui ne la ramènent pas, un organisation nickel, pour une fois, on ne se plaindra pas… 

—–

« Le Code de l’apocalypse » de Vadim Chméliov en quelques mots…


affiche du film « Le Code de l’apocalypse »

Film d’action ultra-commercial avec un agent soviétique au féminin interprété par une bombe atomique, c’est le cas de le dire, compte tenu du sujet du film… Superbe actrice dans le genre de Monica Bellucci en plus jolie, eh oui!!! Il faut la voir en minirobe de satin blanche sortir d’un restaurant où sauter en parachute du toit d’un building, se battre en combinaison de cuir noir lacérée contre le méchant absolu à la manière des films d’action Hong-Kongais. Car il y a peu toutes les références mixées dans ce film mettant en valeur un colonnel russe supersexy (le film est financé par l’agence fédérale pour la culture et le cinéma) chargé d’infiltrer un chef terroriste type Ben Laden. L’actrice a donc le physique des copines de James Bond (« Bons baisers de Russie » était le 2nd film de James Bond) mais prend son emploi. Les combats sont chorégraphiés à l’asiatique, ralentis compris. Le sujet est typiquement « 24h chrono » et le montage des scènes d’action fait parfois penser à Jason Bourne trilogy. Vincent Perez n’est pas tellement crédible dans ce rôle de méchant et il est plus beau en vrai!!!, arrivé à la soirée au bras de son épouse Karine Sylla (voir photos du haut), bref. La musique à fond la caisse, c’est l’anti- film d’auteur et on a tous les ingrédients du blockbuster. Pour les amateurs… 

1/Bakhtiar Khoudoïnazarov (« Le Pétrolier Tango », réal) et 2/Alexandre Strijenov (« Amours, broutilles et toile de maître », réal) 



3/Ivan Solovov (« Le Père », réalisateur) et 4/Vincent Perez (« Le Code de l’apocalypse »)

 

On a pu voir trois réalisateurs russes à la soirée d’ouverture qui présenteront leurs films dans la semaine du 7 au 13 novembre et pour commencer…Ivan Solovov (photo 3) présentera son film  « Le Père » demain mercredi 7 novembre à 19h (autres projections le vendredi 9  à 16h30 et le dimanche 11 à 14h00).

Alexandre Strijenov
(photo 2) présentera son film « Amours, broutilles et toile de maître » le jeudi 8 novembre à 19h (autres projections samedi 10 à 16h30 et lundi 12 à 21h30)

Bakhtiar Khoudoïnazarov (photo 1) présentera  son film « Le Pétrolier Tango » le vendredi 9 novembre à 19h (autres projections le jeudi 8 à 16h30 et le lundi 12 à 14h). 9 films en tout avec aussi « L’Etau », « Deux en un », « Voyage avec des animaux de compagnie », « Le Jeu russe », « L’Artiste ».


A noter les deux autres projections du film d’ouverture « Le Code de l’apocalypse » le dimanche 11 novembre à 21h30 et le mercredi 13 à 16h30)

Voir le programme complet et tous les horaires… 

 

projections de tous les films au cinéma L’Escurial
11, bd du Port-Royal Paris 13°
Métro Gobelins

séances 14h/16h30/19h/21h30
du mercredi 7 au mercredi 13 novembre

Mots clés: , , , , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Back to Top