« Youth », jubilatoire, « Mountains may depart », nostalgie, SO Cannes 2015

focus festival Paolo Sorrentino, sortie 9 septembre 2015

Pitch

Quel doublé ce mercredi : "Youth" de Paolo Sorrentino, géant! "Mountains may depart" de Jia Zhang-Ke, mélo inégal mais tellement émouvant.

Notes

« YOUTH » de Paolo Sorrentino

"Youth"

« Youth »

Depuis son premier film, le réal a réinventé la tragi-comédie transalpine tout en y imprimant un style visuel different parfois inspiré fortement de Fellini. Contrairement à ce qu’en disent certain, Sorrentino a une signature visuelle immédiatement reconnaissable, un style unique, même inspiré des maîtres des années 60/70.

Hormis « El Divo », le film s’inscrit dans la veine de « L’OMMO IN PIU », « L’AMI DE LA FAMILLE », ses premiers films, voire « LA GRANDE BELEZZA ». Car, de mon avis, le réal n’a raté qu’un seul film, son premier film US avec Sean Penn, mal dirigé.

Ici, le film est également tourné en anglais avec des acteurs anglophones mais il est excentré en Suisse. Un groupe de riches désabusés réside dans un Hotel de remise en forme luxueusement lugubre (verre, blanc, herbe) qui ressemble à une clinique de cure thermale médicale. Deux amis octogénaires s’y ennuient, un ancien chef d’orchestre célèbre, déprimé, et sa fille. Un réalisateur entouré d’un groupe de scénaristes stupides. La fille du premier est mariée au fils du second qui vient de la plaquer.

Un film drôle et désespéré dont le scénario pourrait se résumer en « la vieillesse est un naufrage » . Bien que d’autre personnages jeunes soient également plongés dans une déprime que ce luxe glacé ne risque pas de dissiper. Pas plus que la grotesque boutique de souvenirs hideux…

C’est un film géant à tous les sens du terme. Un casting en hors massif, le tandem Michael Caine et Harvey Keitel, d’abord, personnage principal a deux têtes. Mais des guest stars XXL comme Jane Fonda (incroyable numéro qui démontre combien on a oublié que c une grande actrice). Ah! Sorrentino a aussi le sens (essentiel) du casting.

C’est sans doute le film le plus grand public de Sorrentino (beaucoup moins barré que L’Ami de la famille, par exemple), trop pour espérer la palme d’or?

Le film est dédié à Francesco Rosi…

 

 

Et aussi

« MOUNTAINS MAY DEPART » de Jia Zhang-Ke (film chinois)

"Mountains may depart"

« Mountains may depart »

Un film émouvant, attachant, parfois agaçant. Le film est découpé en trois parties, trois époques, le format de l’écran change, des personnages qu’on croyait centraux sont abandonnés en route. Des effets de style isolés. Un scénario ruche mais pas toujours cohérent au delà des ellipses temporelles et scénaristiques.

1999
Fenyang. Deux hommes aiment la même femme, Tao. Zhang, le plus riche, businessman forcené par vocation, élimine Lianzi, le plus pauvre. Ils étaient inséparables, le premier a racheté la mine de charbon ou ils travaillent, le second quitte la ville. Tao épouse Zhang.

2014
Le couple à divorcé, leur fils, Dollar, vit avec son père a Shangaï, quand le grand-père meurt, sa mère, Tao, exige de le voir aux funérailles, Dollar à 7 ans, il ne la reverra jamais. Lianzi est très malade, son épouse appelle Tao à l’aide.

2025.
Dollar et son père ont émigré en Australie et communiquent si peu que l’adolescent, qui ne parle qu’à anglais, est obligé d’apprendre le mandarin pour lui parler sérieusement de ses projets.

La musique pop sucrée obsédante colle au genre vrai mélo qu’a voulu le réal. En 1999, Tao chantait de manière semi-professionnelle… La dernière scène dans la neige laisse l’œil humide, la musique, oui, la musique… L’actrice, solaire, pourrait bien avoir un prix d’interprétation.

Sur un quart de siècle, entre une Chine en profonde mutation et l’Australie, promesse d’une vie meilleure, les espoirs, les amours et les désillusions de trois amis d’enfance.

 

 

Annexe

Jane Fonda et présentation de "Youth"

Jane Fonda et présentation de « Youth »

Jane Fonda

Jane Fonda

sortie de la projection de "Mountains may depart"

sortie de la projection de « Mountains may depart »

Diffusion

ECRIT LE 22 mai 2015

Mots clés: , , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top