« DCI BANKS » saison 1 sur Arte : trois polars de Peter Robinson

focus series Diffusion Arte, à partir du 9 janvier 2014

Pitch

Trois enquêtes de l'inspecteur Alan Banks et de son adjointe Annie Cabbot à Eastvale dans le Yorkshire d'après les romans policiers de Peter Robinson.

Notes

« Ne jouez pas avec le feu »
Un incendie criminel brûle deux péniches, laquelle était visée? Dans la première péniche, un bouquiniste solitaire, artiste, dans la seconde, une jeune femme droguée. Les inspecteurs Alan Banks et Annie Cabbott enquêtent et découvrent rapidement un trafic de faux tableaux grâce à une toile de Turner (vraie ou fausse…) retrouvée à bord de la péniche du libraire, Leslie Whittaker. Pour sa voisine de péniche, Christina Aspern, c’est plus complexe, son père, le Docteur Aspern vit avec son épouse de 19 ans et leur enfant, la jeune femme semble traumatisée et fragile. Pendant ce temps, Annie Cabbot s’entiche d’un expert en tableaux…

« L’Amie du diable »
Une femme paralysée, le visage brûlé, poussée en fauteuil roulant par une supposée infirmière, est égorgée près d’une plage, son nom est Harvey Daniels… Renseignements pris, on découvre qu’il s’agit d’une célèbre serial killeuse, Lucy Paine, ayant fait 5 victimes en son temps, qui était hospitalisée dans une clinique isolée sous un faux nom, comme suite à une agression en prison. En parallèle, une étudiante est retrouvée étranglée dans la réserve d’un boutiquier qui est immédiatement soupçonné. L’enquête révèle qu’elle a passé la nuit qui précédait sa mort à se saouler d’un pub à l’autre avec des copains. Mais une des cinq victimes de Lucy Paine n’est pas morte 18 ans auparavant…

« Froid comme la tombe »
L’inspecteur Alan Banks est chargé par son chef, Gerry Rydell, d’une mission officieuse : retrouver sa fille Emily dont on n’a la trace, topless, que sur un site de charme où elle se présente sous le nom de Misty Martins. Banks retrouve Emily Rydell à Londres qui vit avec Barry Clough, un dangereux trafiquant, que lui a présenté une mystérieuse amie qui prétend l’avoir virée de chez elle après qu’elle ait séduit son fiancé. De retour à Leeds chez ses parents, plus nerveux, l’un que l’autre, la mère ayant pris les choses en main, Emily veut retrouver une vie normale mais c’est trop tard… Dans l’intervalle, le chef Rydell est suspendu pour avoir utilisé Banks. 

photos Arte

Et aussi

Des trois films, le second « L’Amie du diable », avec une affaire vieille de plus de 20 ans remontant à la surface, est le plus réussi. Dans tous les cas, l’auteur installe deux meurtres en parallèle, deux affaires n’ayant pas grand chose à voir au départ mais qui vont se recouper. Le tandem Alan Banks et Annie Cabbott est sympathique, plus proche que de simples collègues, faisant preuve de possessivité l’un à l’égard de l’autre, voire de jalousie, mais aussi de tolérance, de compréhension et de contrôle très british des sentiments (« never explain, never complain »).

C’est du polar anglais classique, pas très violent mais suffisamment réaliste pour être crédible, les accents du Yorkshire font mouche et participent à une ambiance dépaysante d’une plongée dans le quotidien livide d’une ville banale du nord de l’Angleterre pour laquelle on sent une affection de l’auteur, qu’il connaît bien ce genre de ville.

Chaque film correspond à l’adaptation d’un best-seller de Peter Robinson, auteur britannique de romans policiers

vivant au Canada, autrefois étudiant à Leeds. Pour les quatre films en question (y compris le pilote, diffusé en novembre 2012, rediffusé fin janvier, mais que je n’ai pas vu), les livres ont été publiés dans les années 2000. L’action de ces romans policiers se passe la plupart du temps à Eastvale, une ville imaginée par Robinson dans le Nord du Yorkshire d’après des lieux existants.

Diffusion

Arte tous les jeudis du 9 au 23 janvier 2014 à 20h50
(durée de chaque film 90′)

« Ne jouez pas avec le feu » (9 janvier)
« L’Amie du diable » (16 janvier)
« Froid comme la tombe » (23 janvier)

et rediff du pilote (« Beau monstre ») le jeudi 30 janvier à 20h50

Arte+7 (TV de rattrapage)

Notre note

(3,5 / 5)

Mots clés: , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top