«In the still night» : un court aux airs de long…

focus film, TV Canal+Cinéma le 30 juin 2018, MyCANAL

Pitch

Un américain, en voyage au Japon, préoccupé par une récente rupture amoureuse, perd ses repères...

Et aussi

 

Ce court-métrage atypique aux faux airs de long-métrage, diffusé depuis le 30 juin sur @myCANAL @Cinéma – Canal+, est à présent dispo en accès libre via @MyCanal.

Son atmosphère onirique et sophistiquée utilise le décalage entre deux cultures. Un curateur d’art américain, en voyage d’affaires à Tokyo, qu’on découvre rivé à son téléphone portable, l’esprit parasité par une rupture amoureuse via SMS, peinant à se concentrer sur l’accrochage de ses photos dans une salle aux dimensions démesurées, se perd ensuite dans les dédales du luxueux hôtel Gajoen Tokyo qui accueillera l’exposition. 

Fasciné par la beauté des lieux, où se côtoient subtilement art traditionnel japonais et modernité des infrastructures, mais angoissé par le silence assourdissant d’un univers où on chercherait en vain la moindre distraction occidentale pour échapper à soi-même, il bascule dans le rêve éveillé d’une rencontre fantasmée, filmée de manière typiquement Lynchienne. 


 

Néanmoins, le réalisateur (dont c le premier film mais pas le dernier…) intègre dans son court-métrage un humour discret qui humanise un film un poil trop parfait… Le casting l’y aide avec l’acteur Éric Wareheim, éminemment sympathique et possédant une certaine gaucherie qui fait sourire… Il est parfait dans ce rôle d’un américain possédant une remarquable incapacité à s’adapter à une culture différente de la sienne malgré des efforts méritoires.

Deux mots sur réalisateur :

JB Braud, bardé de diplômes en économie et en droit, a toujours été un créatif qui ne s’ignore pas. Après ses études, il devient d’abord producteur chez Canal Plus. Puis, en 2018, il crée sa société Braud-Films. Partageant son temps entre USA, Japon et France, il décide de passer de l’autre côté du miroir avec ce premier court-métrage réalisé au Japon et en prépare un second, toujours au Japon.

PS.

Bien entendu, il ne viendrait à l’idée de personne (ou pas grand monde), de se demander pourquoi le Japon  fascine tant ce jeune réalisateur, il suffit de connaître un peu la culture de l’Empire du Soleil Levant, voire d’être familiarisé avec le cinéma Japonais, pour rêver de s’y rendre… Un jour… 

 

Diffusion

Canal+Cinéma à partir du 30 juin 2019 ET Canal A la demande 

Désormais en accès libre sur le web via MyCanal 

Notre note

(4 / 5)

Mots clés: , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top