935382E1-0842-4860-804C-7FB8F08EF46C

 «Le scandale Clouzot» (doc) cycle Arte, «Le Mystère Clouzot»/Cinémathèque, DVD, etc.. #annéeClouzot

focus Film, DVD et TV Novembre 2017

Pitch

«Le Mystère Clouzot», c des expos, des films en reprise au cinéma, des coffrets DVD, des livres, un cycle Arte TV, etc...

Notes

Mercredi 8 novembre a démarré à la Cinémathèque francaise à Paris une des expositions les plus attendues de l’année (présentée partiellement au Festival Lumière à Lyon en octobre) : «Le Mystère Clouzot » qui se tiendra du 8 septembre 2017 au 29 juillet 2018. Top départ également à la Cinémathèque d’un cycle de l’intégrale des des œuvres du 8 au 22 novembre 2017.

Je suis allée mercredi soir à la Cinémathèque au vernissage de l’expo, suivi du film d’un cocktail et de la projection du  film «Le salaire de peur» en ouverture du cycle. L’expo = J’ai été impressionnée par les essais vidéo de  « L’Enfer », ce projet pharaonique et mégalomane que le cinéaste n’a jamais pu terminer… Depuis « le Mystère Picasso » (extraits vidéo dans l’expo, Clouzot, chronomètre en main, y filme Picasso en train de créer un tableau avec les contraintes de temps qu’il lui impose),  Clouzot est désormais immergé dans des recherches de nouvelles formes de cinéma. Dans «La prisonnière» et ce qu’on a pu retrouver et monter de «L’Enfer»,  il fait appel à l’art cinématique. Un virage impressionnant et magnifique!

8BF35C2B-790D-42AE-A3C9-BB72B99E719C

C1A08214-7FB9-4D53-BF44-35EB7EC7E3CE

Expo Cinémathèque, doc…

 

411EF3A2-0CB8-4A96-87A5-4EFD6A795C3D

Tournage du «Mystère Picasso» (expo)

F2D81E6A-F860-498E-BC97-5A9D5D366D24

Essais pour «L’Enfer» (expo)

CD5BE193-ECA5-4729-9C8E-9056D0EA1137

Affiche japonaise du «Salaire de la peur» (expo)

Afin de patienter, les éditions TF1 ont publié en amont un coffret de 13 DVD «Essentiel Clouzot» avec tous ses films et un certain nombre de bonus dont le doc « Le scandale Clouzot » qui donne beaucoup d’indications sur la psychologie et la manière de fonctionner du cinéaste. Les éditions Montparnasse avaient pris de l’avance à la rentrée  en publiant un des films méconnus de Clouzot « Manon » adapté de « Manon Lescaut »… Lire ma critique  du film ci-dessous…

« Manon » adapté par Clouzot/sortie DVD/Année Clouzot

Le documentaire «Le scandale Clouzot» (voir plus loin dans ce post la critic de ce doc…) sera diffusé par Arte le 15 novembre dans le cadre d’un cycle Arte sur Clouzot. (Il sera également programmé lors de l’intégrale Clouzot à la Cinémathèque et on le retrouve dans le bonus du coffret DVD que vient de sortir TF1 éditons).

C15FFC5C-218F-42D9-BC95-78DC2B4FF1C0 C11B6F67-C5A9-4CDA-9C1A-CE20081A3370 44294A95-873F-4D3F-9370-957B9E87C41E 9F4F0BB3-DE38-4F0D-A0F3-899259912814

SUR ARTE TV

lundi 13 novembre

« Quai des orfèvres» 20h50

mercredi 15 novembre

« L’enfer » 20h50

« Le scandale Clouzot » (doc) 22h30

lundi 20 novembre

« Le corbeau » 20h50

EN SALLES

A partir du 8 novembre, reprise en salles de tous les films de Clouzot y compris son étrange doc autobiographique « Brasil »*.

* Parti pour tourner un documentaire sur le Brésil (son épouse, Vera, brésilienne,  l’inititiera au rites brésiliens des nombreuses religions parallèles de ce pays, ce qui le marquera pour toujours), le projet tombe à l’eau et Clouzot finira par filmer sa vie chez lui à Paris…

EN DVD

«Manon » (éditions Montparnasse)

«Manon » (éditions Montparnasse)

«Essentiel Clouzot » (TF1)

Coffret « Essentiel Clouzot » (éditions TF1) : le cinéaste

9BF72DB2-33B4-4CC5-8A48-E65001C5D137

Coffret «Clouzot avant Clouzot » : le scénariste

EN LIVRES

605CDBF9-BCB2-4BEB-800E-5DEEE46DE7B4

C5628DA1-A16B-45F9-9C4D-E071DF9671B3
Catalogue du « Mystère Clouzot «  (éditions de la Cinémathèque et Liénart) ; « Les métamorphoses de Clouzot » de Chloé Folens (éditions Vendémiaire)

 

«Clouzot critiqué » de Claude Gonteur (éditions Séguier)

«Clouzot critiqué » de Claude Gonteur (éditions Séguier)

EXPOS

Outre l’exposition « Le Mystère Clouzot » à la Cinémathèque française du 8 novembre 2017 au 29 juillet dont j’ai longuement parlé plus haut…

Expo  «Le Mystère Clouzot»

Expo  «Le Mystère Clouzot» à la Cinémathèque française

Une exposition à l’espace Topographie de l’art à Paris dépasse le clivage cinéma et art, ainsi que le souhaitait le cinéaste lors de ses intenses recherches de forme pour la dernière partie de son œuvre : «Une suite contemporaine  (Clouzot et les arts plastiques)», du 17 novembre 2017 au 12 janvier 2017.

Expo « Clouzot et les arts plastiques »

Expo «Une suite  contemporaine (Clouzot et les arts plastiques)» à l’Espace Topographie de l’art à Paris

 

Et aussi

« LE SCANDALE CLOUZOT »

8FD4399C-E120-42A4-8A4C-B41DAC0860A3

Né à Niort en 1907, Henri-Georges Clouzot démarre assez mal sa vie : il souffre de la séparation de ses parents et, jeune adulte, il est très malade durant quatre ans, on l’envoie dans un sanatorium. Pour Xavier Giannoli, un des nombreux cinéastes intervenants du doc, cette perte de contrôle de son corps imputable à la maladie aura des conséquences lourdes sur la suite de son existence telles « le goût de la mort » et la tendance à l’hypercontrôle. Pour couronner le tout, Clouzot fait de tels cauchemars qu’il s’empêche de dormir et devient insomniaque. Professionnellement, il démarre comme parolier et dix ans comme scénariste. C’est cette qualité de scénariste qui le fait remarquer en pleine occupation allemande par le directeur nazi de la « Continental films » qui l’engage et le renverra deux films plus tard. Clouzot y tourne son premier long-métrage « L’assassin habité au 21 » où sortir dans le monde extérieur (ici, la pension de famille)  signifie être livré à des prédateurs, un thème récurrent dans son œuvre. Avec pour matériau premier  la névrose des gens, Clouzot jouera toujours au cinéma avec les limites floues du bien et du mal, posant que nous sommes tous potentiellement coupables…

VIE PRIVÉE ET CINEMA

Suzy Delair, qu’il a connue du temps des music-halls, actrice dans des trois premiers films à qui il demandera de rester comme elle est, spontanée, vivante. Vera, son grand amour qu’il épouse, la comédienne brésilienne n’étant pas une interprète de génie, il tirera partie ses faiblesses (« Les Diaboliques »). Vera Clouzot, malade cardiaque, mourra subitement. En dernier lieu, il épousera Inès qui a fait don de toutes les archives Clouzot à la Cinémathèque.

VIRAGE

Le virage de Clouzot sur l’art cinétique devait donner « L’Enfer ». Ce tournage démentiel s’enlisant, il réalisera son dernier film sur le même principe d’images stroboscopiques et d’installations artistiques sophistiquées ayant plus trait à l’art moderne qu’au cinéma classique, un film au succès mitigé lors de sa sortie, « La Prisonnière » avec Elisabeth Wiener, Dany Carrel et Laurent Terzieff.

2978C33D-3ADE-4D34-830C-A9321968DBB6 796ABDFC-BFB3-4713-8D36-4407DE37C5E4

Mots clés: , , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Back to Top