A1686FC5-CE9E-458F-AAA1-7025A0ED78E4

« Gene Tierney, une star oubliée»???(doc) / soirée Gene Tierney/ OCSTV géants

focus TV OCSTV Géants, 19 décembre 2017

Pitch

Ce fut plus belle actrice de tous les temps ... et de loin... comme le dit fort justement Scorsese, son talent fut éclipsé par sa beauté...

Notes

Gene Tierney, une star oubliée? Certainement pas des cinéphiles dont elle est vénérée. Martin Scorsese dit (dans ce doc au titre contestable…) qu’il a dans son salon près de son écran deux affiches, celles de «Laura» et «Péché mortel», deux des plus grands films avec Gene Tierney.

Hormis quelques petites anecdotes et dates précises, on n’apprend rien dans ce doc sur Gene Tierney qu’on ne sache déjà surtout si on a lu son autobiographie «Mademoiselle, vous devriez faire du cinéma», une phrase que lui avait dite le réalisateur Anatole Litvak en 1938.

Gene Tierney a tourné une quarantaine de films dont assez peu sont passé à la postérité. Son physique ambigu, son regard angélique, sa beauté distinguée assimilée au type européen (quand on ne lui faisait pas jouer les beautés exotiques, orientales (cf. le film « Crépuscule » d’Henry Hathaway), son regard bleu lapis-lazuli, ses pommettes hautes),  cette exceptionnellement beauté paradoxalement non sensuelle, en tout cas pas sexy comme une Rita Hayworth que les studios lancent au même moment, lui nuisent : non seulement on ne ne reconnaît son talent d’actrice que très tardivement (Martin Scorsese dit «sa beauté a éclipsé son talent») mais les studios à l’époque ne savent pas quel rôle lui donner…

«Laura »

«Laura»

Elle a néanmoins tourné avec les plus grands réalisateurs : Preminger pour «Laura», son rôle le plus célèbre, où elle n’apparait pourtant que très tard dans le film ; la voix off de GT dans le doc (sûrement la qualité majeure du doc) dit que les spectateurs se souviennent plus du tableau représentant Laura (dont le détective tombe amoureux) que d’elle dans le rôle de Laura … Manckiewicz pour «L’Aventure de Madame Muir» ou l’héroïne tombe amoureuse d’un fantôme… Ces deux films font partie de la soirée Gene Tierney sur OCSTV Géants.

«The Ghost and Mrs Muir»

«The Ghost and Mrs Muir»

Le tableau représentant «Laura»

Le tableau représentant «Laura»

Côté film noir où, à mon avis, elle excelle, elle retrouve Otto Preminger pour «Le mystérieux Docteur Korvo » et surtout elle tourne avec John Stahl «Péché mortel» dans un rôle de psychopathe glacée que n’aurait pas renié Hitchcock… Un chef-d’oeuvre absolu qui mérite sa place au panthéon du film noir (impossible d’oublier ce film indélébile quand on l’a vu (où le nombre de scènes cultes est étonnant!). Sans oublier «Night and city »de Jules Dassin.

Soudain, sa vie privée stoppe net sa carrière : elle a épousé Oleg Cassini, séducteur et couturier des stars, dont elle a eu deux enfants, la naissance de sa première enfant, une petite fille handicapée mentalement, la fragilise. Elle sombre ensuite dans une sévère dépression nerveuse qui lui valent des années en HP (6 ans) et l’horreur des électrochocs. Elle en sortira pour se faire engager comme simple vendeuse dans une boutique, elle qui, contrairement à la majorité des stars de Hollywood, venait d’un milieu bourgeois très aisé. Elle refera sa vie à Houston avec, Howard Lee, un magnat du pétrole, accessoirement ex-mari d’Hedy Lamarr, mais jamais de cinéma.

 

Critic de « Péché mortel » ci-dessous :

"Leave her to heaven" ("Péché mortel") Gene Tierney, angélique et diabolique

 

 

Et aussi

D7BCF864-7610-4788-9507-687788B2B8CE

9B5356CD-4536-41B5-999A-C50D407D5B52

21A82BDD-25EB-4748-8DA8-D30345D68D17

BC4D2690-5FD9-41DF-A0A0-99B3ED4DCB3A 992ADFEE-804F-47A9-8FC6-968997E0ED47 5ED262D4-CA93-464E-B31D-713CCDCBCE54

Diffusion

Diffusion OSCTV Géants

Soirée GENE TIERNEY le 19 décembre 2017 à partir de 20h40

1 doc « Gene Tierney, star oubliée »

2 films «  Laura » et « L’Aventure de Mrs Muir »

Replay sur OCSTV Go

Notre note

3.5 Stars (3,5 / 5)

Mots clés: , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Back to Top