CAF193A7-51E5-4A4F-B925-F3834CD6653D

«La fille sous la glace» : naissance d’une nouvelle star du thriller

focus culture/Livres Parution fin janvier 2018

Pitch

Une jeune femme de la jet-est Londonienne est retrouvée morte sous neige glacée d’un quartier glauque de Londres...

Notes

« La Fille sous la glace » («The girl in the ice»)

Après qu’elle ait été responsable malgré elle de la mort de son mari dans une opération policière à Manchester qui a mal tourné, Erika Foster est devenue l’ombre d’elle-même. Cependant, toujours considérée comme un flic d’élite, capable de résoudre les cas les plus compliqués, l’inspecteur Erika Foster est appelée en renfort à Londres pour prendre en main une enquête très sensible : Andrea, party-girl, fiancée depuis peu à un type très riche, fille d’un puissant lord anglais, a été retrouvé morte immergée dans la neige glacée à quelques pas d’un pub louche. Que faisait-elle dans la nuit dans ce quartier glauque de Londres? À partir de cette première question, les masques de respectabilité vont tomber les uns après les autres…

L’auteur prend son temps et manie l’art du teasing de manière très avisée… On va découvrir assez vite qu’Andrea avait une double vie, on s’en doutait… Ce thème de la vie parallèle d’une jeune femme de la haute société se noyant dans les bas-fonds, qui transforme au passage le lecteur en voyeur, est toujours d’une efficacité redoutable… Ce qui va d’ailleurs conduire le lecteur sur de multiples pistes du côté des bad boys qui attiraient Andrea… Qui étaient-ils? Que sont-ils devenus? En contrepoint du récit (la narration multiple étant passée dans les meurs littéraires), la confession partielle d’un tueur anonyme dont on ne sait rien sauf qu’il se nourrit de sa folie meurtrière, possède une force colossale (premier chapitre en prologue du livre quand Andrea est tuée en pleine nuit, étonnée de la force de son assassin) et finit par se vanter d’autres meurtres antérieurs et à menacer Erika.

Le choix de Londres comme terrain de jeu est sur mesure, ville sombre et brumeuse, aux quartiers chics et populaires quasiment juxtaposés. Ville fascinante, c’est un peu un personnage en soi.

Bien que le style n’ait rien de particulier (mais le thriller doit-il avoir un style?), le livre est captivant, l’auteur possède un vrai talent narratif et un sens aigu du crescendo dramatique. On ne lâche pas ce livre ou plutôt sa tablette… car je l’ai lu sur Kindle, faute de l’avoir trouvé en librairie. Il faut dire que leq éditions Belfond ont fait une telle promo que les exemplaires dispo en librairie ont fondu comme la neige de Londres en hiver…

 

Et aussi

Robert Bryndza, ancien comédien, est la nouvelle star anglaise du thriller. Son premier livre, «La Fille sous la glace», traduit en 27 langues, premier volume d’une longue série des enquêtes de l’inspexteur Erika Foster, a enfin été traduit en français… Le plupart des pays en sont au volume 2 ou 3 et en GB, on peut déjà pré-commander le volume 6 (« Deadly secrets »)!

Très présent sur les réseaux sociaux, Robert Beyndza joue le jeu et répond gentiment à tous les commentaires sur son livre.

https://robertbryndza.com

 

Diffusion

éditions BELFOND NOIR

parution fin janvier 2018

Notre note

4.0 Stars (4,0 / 5)

Mots clés: , , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Back to Top