« Remember me » : mélodrame romantique pour Pattinsoniens

Allen Coulter, 10 avril 2010, sortie DVD 15 septembre 2010

Pitch

Un jeune bourgeois New-Yorkais, en rébellion contre sa famille et la société, séduit pour se venger la fille d'un policier qui l'a tabassé lors d'une altercation. Mais la vengeance se transforme en histoire d'amour.

 

Il y a quelques temps j’ai été contactée par M6 vidéo pour chroniquer des nouveautés DVD de leur collection, j’ai accepté pour quelques uns d’entre eux car j’ai trop de DVD à visionner et pas seulement… Mais ne nous plaignons pas! Ca démarre avec un film qu’il ne me serait pas venu à l’idée d’aller voir spontanément, vendu comme une comédie romantique, ce qu’il n’est pas. « Remember me » est un drame avec une histoire d’amour au sein de ce drame. La scène d’introduction en noir et blanc se passe à Brooklyn en 1991, une mère de famille et sa petite fille, toutes deux très blondes, sur le quai du métro, une agression banale pour voler un sac à main qui tourne mal, un coup de feu. La mère assassinée, son mari, policier de surcroît, arrive sur le quai du métro et ramasse l’alliance de sa femme… (un peu beaucoup…)
—–


photo SND

Dix ans plus tard à Manhattan, une autre famille, plus riche, plus bourgeoise, pas moins en éprouvée, celle de Tyler, un jeune homme de 21 ans mal dans sa peau, révolté, marginal et cette marginalité est caractérisée par une tare épouvantable : il fume! Et le film a souvent des allures de campagne anti-tabac, ce qui est vraiment lourd… A part cette cigarette tabou de Tyler qui parasite les dialogues, le jeune homme aime les livres, passant son temps entre une librairie et la fac de sociologie où il n’est inscrit qu’en auditeur libre. Flanqué d’un colocataire fêtard,
Aïdan, Tyler boit aussi… Un soir qu’ils sortent d’une boite avec des filles, Tyler et Aïdan tombent dans une baston avec la police, Tyler en rajoute en voulant expliquer au flic qu’il est en train d’arrêter les mauvais coupables parce qu’ils sont gay, en réponse, le flic, lui-même alcoolisé, le tabasse et ça finit au poste… Evidemment, ce policier est celui qu’on avait laissé sur le quai de la gare en 1991. La petite fille, Ally, a grandi, elle a 21 ans, étudiante dans la même fac que Tyler. Sur les conseils d’Aïdan, qui a identifié Ally comme fille de son père, Tyler va la séduire pour se venger. Au lieu de vengeance, Tyler et Ally vont vivre une histoire d’amour passionnée. 


photo SND

Un film très habité par la mort en vérité, les deux amoureux, Tyler (Robert Pattinson) et Ally (Emilie de Ravin), étant chacun traumatisé par la mort d’un proche dans leur famille, le frère aîné de Tyler s’est pendu quelques années auparavant, Ally a vu sa mère assassinée sous ses yeux à l’âge de onze ans. On ne sait pas bien pourquoi, comme si ça manquait de drames, Caroline, la petite soeur de Tyler est marginalisée elle aussi, génie en dessin, elle est maltraitée par ses camarades de classe, mal aimée par son père. Le film va beaucoup dans le sens que le père (Pierce Brosnan), absent et distant, est responsable de la mort de son fils aîné, du malaise de Tyler, de l’isolement de la petite soeur mais c’est gratuit, ça ne va pas plus loin… Et ce n’est pas fini question ultra-dramatisation, la fin du film atteint le summum de la surenchère …
 


photo SND

Je n’avais jamais vu Robert Pattinson dans un film! En revanche, j’ai déjà assisté à des crises d’hystérie sur son passage à l’occasion d’un festival de Cannes. Sans doute, j’ai passé l’âge de Pattinsonner… mais ce faux bad boy ne m’a pas renversée, le premier plan où on le découvre dans le film est recopié d’une photo de James Dean, le corps de profil, excusez du peu… Sa partenaire, Emilie de Ravin, charmante, qu’on a l’impression de connaître depuis belle lurette puisque c’est la Claire de « Lost ». Pour le reste, c’est un peu lambin comme rythme mais on s’habitue. Et surtout, l’image n’est pas désagréable, verdâtre, sombre, en contradiction intelligente avec l’histoire d’amour enserrée dans cette ambiance oppressante où la tragédie est toujours sous-jacente. M
élodrame romantique moralement correct sous tous rapports (et je passe sur la scène où Aïdan fait boire de la bière à Ally qui va vomir bruyamment dans les toilettes et sombrer ensuite toute la nuit = campagne anti-tabac + anti-alcoolique…)A réserver sans doute aux fans de « Twilight » qui pourront suivre l’évolution de leur icône, les DVD étant également édités chez M6 vidéo qui ne lâche pas de sitôt le filon Pattinson.

DVD et Blu-Ray SND/M6 Vidéo, sortie le 15 septembre 2010.
Dans la même collection, sort aussi le 1er septembre 2010 le DVD d' »Ames en stock » (« Cold souls »), un film original et ingénieux sur le traffic d’âmes présenté au dernier festival de Deauville.

Lire ma critique du film… 



Notre note

(2 / 5)

Mots clés: , , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top