ADBEAC8F-3A45-4093-8C6E-BDC0038D4B9D

«The Disaster artist», le livre du film «The room»

focus livres Sortie du livre le 23 janvier 2018

Pitch

Le livre raconte le tournage de «The room» qualifié par l’auteur du «film le plus génialement nul de l’histoire du cinéma»...

Notes

Avant la sortie en salles du film «The disaster artist », les éditions Carlotta ont eu la bonne idée de sortir un livre du même nom qui raconte tout sur les relations entre Greg Sestero (l’auteur du livre) et Tommy Wiseau, personnage excentrique et insondable, réalisateur sur le tard d’un seul film «The room» qui doit aujourd’hui son statut de film culte à ce qu’il est considéré comme le plus mauvais film de l’histoire du cinéma. (On croyait qu’Ed Wood avait la palme, il a été détrôné…).

Greg Sestero fait la connaissance de Tommy Wiseau lors d’un cours de théâtre à Manhattan. Il a 19 ans, pas un sou et voudrait bien devenir un acteur connu et reconnu. Le second a environ quarante ans, un accent français matiné de polonais, tente désespérément de faire plus jeune, les cheveux longs teints en noir jais, un look vampiresque et des tenues improbables ; mais, surtout, il trimballe une drôle de vie derrière lui. Greg Sestero va passer environ 10 ans à ses côtés, devenu son seul confident, sans pourtant avoir jamais réussi vraiment à percer le mystère Wiseau. Cependant, il repère quelques pistes…

Tommy est le plus mauvais acteur du cours de théâtre mais il possède une assurance extraordinaire. Et un culot dans la vie qui frise l’inconscience. Très riche, il confie vaguement à Greg devoir sa fortune à des sociétés de vente de vestes en cuir importées ; il possède des voitures de luxe, des appartements à NY, LA et San Francisco mais ne veut pas que cela se sache. Très seul dans la vie, il fait de Greg son ami et l’impose dans son film délirant The room» qu’il réalise en 2003 pour lequel il a acheté tout un matériel hors de prix (que tous les cinéastes, en général, louent). Il a déjà engagé le casting du film dont un acteur qui devait jouer un rôle qu’il donne en même temps à Greg…, un casting fluctuant qui sera remplacé selon ses humeurs.

Une bonne partie du livre raconte la genèse et le tournage insensé du film au scénario tellement incompréhensible que certains membres de l’équipe de tournage (le script, par exemple) vont y apporter quelques aménagements. Et on découvre aussi dans ce livre les quelques failles visibles de Wiseau, qui s’est octroyé un rôle dans son film mais est incapable de mémoriser deux mots de texte, demandant alors à Greg de l’aider. Son radinisme bien qu’il jette l’argent par les fenêtres quand il s’agit de promouvoir son film et devenir un réalisateur célèbre. Sestero croit comprendre que Wiseau a été victime de deux graves accidents de la route mais il n’en saura pas beaucoup plus (du moins pas dans ce livre).

CF672ECF-F2E7-408F-876C-E7F1012A976C

James Franco interprétant Tommy Wiseau dans le film (photo Warner)

5799D5E6-8C29-4D15-BFCB-0114E62EC5A4

Le vrai Tommy Wiseau

 

Et aussi

Le livre est très drôle, on rit beaucoup en le lisant mais il y a (en sous-texte) un non dit tragique, ce personnage cyclothymique, trop âgé pour démarrer une carrière d’acteur, au physique quelconque et au refus de la réalité pathétique (pas mal de références au film «Sunset boulevard» dans le livre), qui n’a au final aucun talent artistique, peut aussi être émouvant tant il a surmonté ses handicaps pour réaliser ses rêves, tant il y croit et fait preuve d’une volonté d’acier, muré dans le silence louable sur un passé qu’on devine assez traumatique.

Avant de décider d’en faire un film, «The room», Tommy Wiseau avait écrit un livre de 600 pages qui devint un scénario inintelligible de 600 pages à la base de son film. Un projet de film qu’il mettra en tout environ dix ans à mener à bien.

Au cinéma, James Franco s’est emparé du sujet et a réalisé le film où il s’est octroyé le rôle principal (primé meilleur acteur aux Golden Globes 2018, il aura peut-être l’Oscar le 4 mars…). Le film sortira en France le 7 mars 2018. J’en parlerai plus tard car je dois le voir très bientôt.

«The disaster artist » (photo Warner)

«nThe disaster artist » (photo Warner)

DERNIÈRE MINUTE :

2 projections de «The room» sont organisées au Grand Rex à Paris

jeudi 15 et vendredi 16 février 2017 20h30

B555DACC-28AC-4B0A-AD18-8D780E1C8468

 

Diffusion

Livre « The disaster artist » de Grégory Sestoro assisté de Tom Bissel

Éditions Carlotta

Parution le 12 janvier 2018

 

Notre note

4.5 Stars (4,5 / 5)

Mots clés: , , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Back to Top