📚#rentrée litt 2019 «UnPur» : noir, impur et passe

focus livres Isabelle Desesquelles, Parution le 22 août 2019

Pitch

Deux jumeaux et leur mère, l’un des deux est enlevé par un pédophile lors d’un voyage à Venise...

Notes

Je n’ai pas l’habitude, bien au contraire, de casser une œuvre. Toutes mes critiques prouvent le contraire… La plupart du temps, quand je n’aime pas, je n’écris rien. Mais cette lecture me fut si pénible que je préfère la partager… Je pense que, de toute façon, les avis et ressentis seront drastiquement partagés à l’issue de la lecture de ce livre : poésie abstraite pour les uns, maniérisme complaisant pour les autres… Car l’auteur a du talent, je n’en doute pas, lui manque pour le moins la simplicité… Et ce n’est pas rien de s’atteler à faire simple quand on sait faire compliqué… 

Et aussi

Deux jumeaux sont couvés par une mère, actrice en pointillé, qu’ils adorent. Mais ce bonheur fusionnel va cesser à Venise ou l’un des deux est kidnappé par un pédophile, qui de surcroît, fait du trafic d’enfants et l’emmène chez lui à Bari. Au bout de quelques années, Benjamin est vendu à une femme d’âge mûr.

Pourtant, à son procès, trente ans plus tard, c’est lui qui est sur le banc des accusés.  

Le livre est, pour l’essentiel, une longue confession à son frère jumeau, Julien, le seul à qui il veut confier ce qu’il n’a pas dit au procès. 

Autant le dire clairement, ce livre fut pour moi une torture à lire, j’ai été obligée de sauter certains passages. La préciosité extrême du style mélangée à la complaisance dans les détails les plus sordides m’a mise très mal à l’aise. Au point que je redoutais de reprendre ma lecture. 

Comme les personnages sont désincarnés et très peu caractérisés, ce livre, après réflexion, me fait penser à la transcription abstraite d’un interminable cauchemar issu d’un inconscient très perturbé. Un peu comme certains tableaux de Dali, par exemple.

Quant à la fin du livre, je l’ai relue plusieurs fois pour en conclure qu’il fallait bien offrir au lecteur une révélation puisqu’il y avait, au départ (ce qu’on perd de vue, noyé sous cette graphorrhée hallucinée) un motif de suspense…

Ce qui est singulier est que l’auteur du livre, Isabelle Desesquelles, lauréate du prix des lycéens avec son précédent roman, semble très prisée par son cercle de lecteurs et j’ai déjà lu sur un site de lecture des commentaires positifs sur ce livre de la part de rédacteurs qui l’avaient déjà lu. Bien entendu, mon avis n’engage que moi…

Lu grâce à #NetGalleyfrance et #Belfond

Diffusion

BELFOND 

Parution le 22 août 2018

Notre note

(2 / 5)

Mots clés: , , ,

Partager l'article

Lire aussi

Posted by:

Camille Marty-Musso
Créateur et responsable éditorial du site www.cinemaniac.fr, en ligne depuis janvier 2006.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Remplissez les champs obligatoires (required):

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top